E3 2018 – Nintendo : Time to motherf*cking SMASH

J’ai l’impression que Nintendo est assez réputé pour faire des présentations en dents de scie d’une année à l’autre, pas vous ?

2015 était décevante, 2016 n’avait qu’un seul jeu a montré et a fait craquer son slip à tout le monde, 2017 était excellente. Il était donc normal d’être un peu anxieux concernant le Nintendo Digital Event 2018.

Du moins c’était le cas avant que Nintendo ne décide de nous balancer à la tronche un nouveau Smash Bros il y a quelques semaines.

Ça fera au moins les fans de Smash de contents.

N’étant encore une fois pas chez moi et dépendante de la 3G de mon téléphone, la conférence a été assez compliquée à regarder pour moi. Surtout que j’ai raté l’intro et la première annonce parce que je me suis endormie en attendant 18 h.

Mais rassurez-vous, rien ne pourrait m’empêcher de regarder un Nintendo Direct !

Lire la suite

Publicités

E3 2018 – Sony : Voyage en terrains connus

Le souci, avec les conférences Sony, et je sais que je suis redondante, c’est qu’elles sont en pleine nuit. La news la plus hypante de la terre pourrais sortir, et nous autres pauvres Européens qui ne sont pas venus ici pour souffrir ne serions même pas au courant.

Et c’est pas drôle d’arriver quand la fête est finie.

C’est encore moins drôle quand la veille, Bethesda fait exactement ce coup-là en annonçant The Elder Scrolls VI, faisant passer Todd Howard du statut de meme au statut de Dieu dans mon dos.

Autant vous dire que j’étais appréhensive pour Sony.

C’est toujours fun de regarder un replay d’1 h 30 sur son téléphone portable avec seulement un réseau 3G.

Et c’est comme ça que je me retrouve à écrire cet article en plein pendant la Summer Games Done Quick.

Lire la suite

E3 2018 – Microsoft : Phil Spencer ft. Square Enix

Vous entendez ce bruit ? Cette espèce de murmure ambiant, comme si des milliers de personnes attendaient quelque chose ?

Oui, c’est bel et bien l’E3 qui commence, et elle amène avec elle son tourbillon d’annonces, de promos, d’argent, et de… litres de cafés pour les pauvres européens comme nous qui essaient de suivre la cadence.

Après une conférence EA relativement standard avec du sport, du Star Wars et relativement peu d’intérêt pour moi (mis à part pour Unravel 2 et Sea of Solitude), c’est au tour de Microsoft d’ouvrir les hostilités entre constructeurs.

Et évidemment, c’est à moi de perdre des heures de sommeil à essayer de vous retranscrire tout le bordel, avec le moins de retard possible.

C’est pas gagné.

Lire la suite

Boulon et ses amis à l’école des ninjas – Épisode final : G5 avec les Power Rangers

Précédemment, dans Boulon à l’école des ninjas : Après s’être mangé l’équivalent d’un marché de Noël Strasbourgeois en marron dans la gueule, Capuche-san s’est fait trahir et par conséquent poignarder par ses soixante fils (qui ont par la suite été adoptés par Kabuto), tandis que Naruto et les autres, n’ayant plus rien à faire, sont rentrés à Konoha.

Chōchō a enfin trouvé les réponses à ses questions existentielles et Sarada a pu profiter d’un diner en famille avant que son irresponsable de père ne reparte s’occuper de sa mission super secrète.

À mon plus grand soulagement.

Lire la suite

Boulon et ses amis à l’école des ninjas – Épisode 23 : Histoires de famille et patates dans la face

Dans l’épisode précédent, Sakura a parlé biologie et hérédité avec Capuche-san pendant qu’il se greffait à la cool les organes de son fils, et de leur côté, Naruto et les autres sont allés rendre une petite visite à Orochimaru pour lui demander des infos et accessoirement permettre à Sarada de retrouver les anciens potos de son père.

Et Sarada a fait des tests ADN et a découvert que Sarada était pas sa mère, aussi.

Cette semaine, nous retrouvons Sarada et les autres à bord de Susano Airlines (parce qu’avoir des supers pouvoirs de ninja ça ne sert pas qu’à se battre), en direction du repaire de Capuche-san pour aller aider Sakura.

susano airlines

« Bonjour, je possède un incroyable pouvoir et je m’en sers comme moyen de locomotion. »

Durant le voyage, Sarada profite de n’avoir rien d’autre à foutre pour faire un petit flashback et se demander ce que son père ressent vraiment pour Sakura et ce qu’il s’est vraiment passé entre eux.

Mais elle finit par mettre le sujet de côté pour l’instant car ils sont sur le point d’arriver et il y a des culs à botter.

Pendant ce temps-là, Sakura est toujours dans une situation qu’on pourrait qualifier de « problématique », c’est-à-dire encerclée par des Oignon-kun, pendant que Capuche-san continue de la torturer avec ses perspectives d’avenir, notamment celle de replonger le monde dans la guerre, parce qu’il a envie.

Mais pendant son discours, il fait le très mauvais choix de récupérer les lames volantes qu’il utilisait pour menacer Sakura et se faire un bras avec.

Sakura, mis à part l’ennui mortel qu’elle doit ressentir, n’est pas particulièrement impressionnée par ce que lui dit Capuche-san et ne manque pas de lui faire savoir en disant que s’il a personne d’autre pour l’aider dans ses plans, ça va pas être dur de lui casser la gueule.

DO IT

J’aime ta sauvagerie, Sakura.

Et c’est ainsi que Sakura commença à défoncer la base secrète de Capuche-san à coup de poings.

Déjà parce que ça passe le temps, et aussi parce que ça passe les nerfs.

Environ 70 mètres plus loin, à l’entrée de la grotte, Sarada et son groupe se fait attaquer par des Oignon-kun.

Naruto décide s’occuper de leur cas avec quelques clones, histoire de pas se fatiguer, tandis que Sarada ignore tout simplement la baston dans le plus grand des irrespects pour foncer directement vers l’entrée de la caverne.

Sasuke se retrouve donc à courir après sa fille pour éviter qu’elle se fasse tuer par 15 clones.

Chōchō, quant à elle, reste en arrière et laisse Naruto la protéger, car elle est pleine de bon sens et que de toute façon c’est pas sa guerre.

LA MEME

#Same

Après l’apparition de 10 nouveaux Oignon-kun que Naruto refuse de sécher parce que se battre à mort avec des enfants c’est pas son délire, nous retournons voir Sakura, en pleine séance d’échange d’amabilités avec Capuche-san.

Et par « amabilités » je veux bien sûr dire « gnons dans la tronche ».

Le combat est à peu près égal, malgré le fait que l’un des deux s’est littéralement auto-greffé un organe il y a moins de 10 minutes, et ils se rendent coup pour coup quand Capuche-san décide de faire sortir un genre de boyau géant d’une colonne.

yikes

T’as vraiment décidé de me dégoûter jusqu’au bout, toi.

Sakura essaie donc plus ou moins d’esquiver les attaques pendant que Capuche-san glisse et court un peu partout en se prenant pour Tarzan et détruit deux-trois autres colonnes histoire de dire qu’il cherche quand même à la tuer.

Colonne que Sakura lui balance à la tronche.

dayum

Parce qu’elle est juste badass à ce point.

La technique du « gros projectile dans ta face » ne marche malheureusement pas très bien, mais Sakura, qui est tout de même intelligente (malgré ce que dira la fanbase), a pensé à coller des parchemins explosifs dessus.

Manque de bol, les explosifs ne semblent pas fonctionner non plus et Capuche-san en profite pour projeter Sakura dans la flotte et lui balancer ses lames spéciales dessus.

Pendant ce temps-là, Sarada cours dans les couloirs.

je te trouve presomptueuse

Calme toi, t’as 11 ans.

Elle manque de tomber dans un piège quand son père arrive pile à ce moment-là pour la protéger puis lui dire de pas rester plantée là.

Sakura, de son côté, a enfin émergé de la flotte avec deux lames plantées dans le bras dont elle ne semble pas vraiment se préoccuper, et cours sur l’eau tout en esquivant les attaques à distance de Capuche-san.

Et c’est à ce moment-là que Capuche-san décide de faire des trucs chelou avec ses yeux, ce qui lui enfonce un peu plus les lames dans le bras, tandis que les autres se mettent en formation shuriken pour transformer Sakura en méchoui.

C’est là qu’arrive Sasuke pour lui défoncer sa race.

qui fait le malin

Qui fait le malin, tombe dans le ravin, comme disent les jeunes.

Sakura rejoint le bord et retrouve Sarada, mais elles n’auront pas le temps de ce dire bonjour car Sasuke arrive pour enlever les lames plantées dans son bras et les détruire, tandis qu’à deux pas de là, Capuche-san rampe au sol avec une jambe en moins.

Sasuke s’apprête à le capturer quand arrive Oignon-kun, s’interposant entre eux pour protéger son père.

mauvaise idée

Gamin, tu vas crever et il va récolter tes organes sur ton cadavre, c’est ça que tu veux ?

Sasuke n’ayant aucune forme de pitié, il s’apprête donc à exécuter le gamin, tranquillou, devant sa fille.

Heureusement, Sarada, n’ayant pas encore été pourrie par les gènes Uchiwa qu’elle possède, l’en empêche en lui criant simplement d’arrêter, ce qui permet à Capuche-san d’utiliser son bras lame spécial pendant le lapse de temps où Sasuke est distrait, pour lui planter dedans, sacrifiant son fils par la même occasion.

woops

Et là, c’est le drame.

Capuche-san reprend donc le dessus de la situation et en profite pour faire un petit monologue sur sa supériorité, pendant que Sakura essaie sans succès de s’approcher de Sasuke pour le soigner.

Elle décide donc à la place de rassurer un peu sa fille, à défaut de lui éviter un traumatisme, en lui disant que son père ne se laissera pas vaincre si facilement et qu’elle doit faire confiance à ses parents.

Sakura commence donc à courir vers la sortie détourner l’attention de Capuche-san sur elle pendant que Sasuke utilise son rinnegan (son deuxième œil magique tro dark™ qui permet d’emmerder l’espace-temps) pour inverser sa place avec sa femme et ainsi permettre à Sakura de profiter de l’effet de surprise pour coller une bonne grosse droite des familles à Capuche-san.

tiens bouuuuuuffe

« POUR MA FAMIIIIILLE ! » 

Sakura en profite pour lui sortir une punchline sur la force de l’amour parental, avant de s’écrouler par terre.

Pendant ce temps-là, Naruto et Chōchō sont en train de se battre avec les clones quand tout à coup, ces derniers reçoivent un message télépathique de leur paternel leur demandant de ramener leur fion auprès de lui

Sans doute pour le défendre contre deux adultes blessés et une gamine de 11 ans.

Une fois sur place, Capuche-san est en train de… glisser sur le sol à l’aide de ses lames et prévoit d’utiliser les Oignon-kun comme bouclier pour pouvoir se barrer en scred.

Il est sur le point de leur ordonner d’attaquer quand…

nope

Je crois que le refus est catégorique.

Les Oignon-kun, suivant l’idéologie de leur père, ont décrété que celui-ci était devenu inutile et faible, et qu’il était donc temps de l’achever.

C’est ce que j’appelle du fun en famille.

Capuche-san est donc plus ou moins hors-jeu, sauf que maintenant, le léger souci, c’est qu’on est à soixante contre 5, dont deux gamines deux 11 ans et deux adultes blessés.

Enfin, probablement plus de soixante car ils se sont clonés entre eux en cachette.

ahah non

On peut faire une sacrée soupe, avec autant d’oignons !

Cette mini-armée commence à charger et Naruto, le seul vraiment apte au combat, lance un multiclonage, histoire de pouvoir les affronter à armes égales, sauf que…

well fuck

« C’est à ce moment-là que Naruto sut : Il avait merdé. »

Heureusement que Sasuke n’est pas complètement inutile et utilise Susano (qui fonctionne décidément comme un Pokémon) pour cogner l’Oignon-kun géant.

Alors que tout le monde est occupé avec une armée d’Oignon, Capuche-san, qui est décidément increvable, décider d’utiliser le truc qui fait des vortex pour essayer de se barrer en kidnappant à nouveau Sakura.

C’était sans compter sur Sasuke, qui a des yeux partout, et Sarada, enfin utile, qui balance des shuriken sur le machin pour le faire partir, avant de bondir, activer ses sharingan et défoncer le machin avec une bonne grosse droite des familles.

yaaaaaaaaaaas

JE SUIS SI FIÈRE DE TOI, MA CHÉRIE !

Après que Naruto se soit fait à nouveau poignarder, mais que Kurama (qui en avait plein le cul que son porteur soit un gruyère) décide de leur faire peur, les Oignon-kun lâchent tous leurs armes, Sasuke complimente Naruto, car décidément il est de bonne humeur, et c’est ainsi que le combat fut gagné.

C’est alors le moment d’utiliser un blabla-no-jutsu sur Capuche-san pour lui apprendre la vie.

Étrangement, c’est Sasuke qui s’en charge, en commençant par parler de la volonté d’Itachi.

toi ta gueule

Tu es sûr d’être bien placé pour dire ça ? TU ES VRAIMENT CERTAIN ?

Heureusement, je n’aurai pas à supporter les conneries de Sasuke longtemps car à la place nous retrouvons Chōchō, en train de complimenter Sarada sur ses nouveaux pouvoirs.

C’est là que Sakura arrive pour prendre sa fille dans ses bras, vu qu’elle n’avait pas eu l’occasion de le faire avant, et Sarada décide que c’est sans doute le moment d’avoir une discussion familiale.

Discussion qui se résumera à trois questions à la con posées à son père pour essayer de voir s’il aime vraiment sa mère et auxquelles il répondra par des monosyllabes, ce qui pour une raison que j’ignore, satisfera Sarada.

Une discussion somme toute complètement à chier.

Vous allez sérieusement me dire que toutes les merdes familiales de Sarada et le fait que Sasuke est un gros irresponsable sont réglés COMME ÇA ?

Faut croire que j’avais encore trop d’espoir.

Quelques jours plus tard (ou pas, si ça se trouve), nous retrouvons les Oignon-kun, qui ont tous été recrutés vraisemblablement adoptés par Kabuto (qui lui non plus n’est pas en prison) et sont sur le point de commencer leur entrainement dans l’institut spécial de se dernier.

Il a donc techniquement adopté plus de soixante gamins, comme ça, tranquillou.

contnte de voir que t'es pas un serpent

Contente de voir que t’es toujours plus ou moins humain, l’ami.

Pendant qu’ils sont en train de chercher des noms à tout ce petit monde, Sarada et les autres rentrent enfin de leur expédition existentielle, Chōchō déclare qu’après toutes ces aventures avec des pères plus déplorables les uns que les autres, elle a décidé que finalement son père actuel était pas mal et qu’elle ne retournera pas chercher son vrai père (qui n’existe pas) dans l’immédiat.

C’est au moment de franchir la porte qu’elle aperçoit un homme grand et svelte discuter avec Ino et se précipite à sa rencontre.

L’homme svelte est bien évidemment Chōji, qui est bien content de voir sa fille, tandis Chōchō pense enfin trouvé son vrai père, n’ayant tout simplement pas reconnu Chōji.

Il faut que ce soit Ino qui la fasse se rendre compte que c’est véritablement son père et qu’elle a cherché pour rien.

tfw ton pere est ton pere

Et moi j’arrive pas à croire que t’aies pas reconnu ton père.

Mais ça ne la préoccupe pas plus que ça et tout est bien qui finit bien chez les Akimichi.

Pendant ce temps-là, chez Orochimaru, Suigetsu se fait engueuler par Karin pour avoir fait une légère boulette, en effet, le cordon ombilical utilisé comme échantillon ADN de Karin appartenait en réalité à Sakura et n’était en possession de Karin uniquement parce qu’elle a aidé lors de l’accouchement.

la boulette

Le plot twist qu’on avait tous vu venir.

Sarada est donc la vraie fille de Sakura, comme on le savait depuis le début (même si ça explique toujours pas la myopie).

La conversation dérive quelques instants sur Sasuke, puis Karin ordonne à Suigetsu d’aller s’excuser auprès de Sarada.

Ce qu’il fera sans doute pendant ses RTT.

Le soir même, à Konoha, Sarada fait l’expérience de son premier repas en famille, durant lequel sa mère lui confirme qu’elle est bel et bien sa mère et que franchement, elle abuse d’avoir pensé ça Sarada s’excuse donc auprès de sa mère, mais égaiement auprès de son père pour avoir douté de lui, le tout sous le regard bienveillant de Sakura.

POURQUOI TU T EXCUSE

Pourquoi, ô POURQUOI t’excuses-tu ?

Le lendemain matin, Sasuke repart vers sa mission top secrète, parce qu’il faut pas décorner, il a eu son quota d’interaction avec sa fille pour les 12 prochaines années, mais va quand même jusqu’à la prendre dans ses bras (enfin, son bras).

C’était littéralement le truc le plus choquant que j’ai vu en 23 épisodes.

Sakura, en bonne mère de famille, donne son repas à son mari, et ce dernier repart vers de nouvelles aventures, non sans au préalable foutre un gros vent à sa femme.

On ne change pas une équipe qui gagne, pas vrai ?

bye vous gachez mon style

« Allez, à dans 11 ans, vous gâchez mon esthétique™ avec tout ce rose. »

Boulon et ses amis à l’école des ninjas – Épisode 22 : C’est l’histoire de la vie

Dans l’épisode précédent, j’ai dû supporter Sasuke bien plus que j’estime nécessaire tandis qu’il se comportait comme un connard avec sa fille, Oignon-kun et Capuche-san sont arrivés pour foutre la merde et enlever Sarada et son père pour leur voler leurs yeux mais ont accidentellement enlevé Sakura à la place.

Autant vous dire que quand j’ai terminé l’épisode, j’ai noyé mon énervement dans les Pringles.

Ne faites pas comme moi, les enfants, les Pringles aux Jalapeños à 1h du matin, c’est pas une bonne idée.

Mais je digresse.

Lire la suite

Boulon et ses amis à l’école des ninjas – Épisode 21 : Bad Parenting 101

La semaine dernière, Sarada et Chōchō partaient en expédition à la recherche de Sasuke pour lui poser des questions existentielles, guidées par Naruto, venu les protéger contre Oignon-kun, un type avec des sharingans qui se prétend du clan Uchiwa et qui a pour but de tuer Sasuke.

Nous nous sommes quittés sur Sarada voyant enfin son père pour la première fois depuis 10 ans et se faisant menacer par ce dernier.

Autant vous dire qu’on va s’amuser !

Lire la suite