Le programme d’échange Episode III – Le Visa des ténèbres

Quand je vous ai quitté la dernière fois, je vous contais mes mésaventures avec mon dossier d’inscription.

Presque 1 mois est passé depuis et je viens de recevoir le dossier d’inscription (encore un autre, on en reparlera) de l’université à laquelle je vais aller passer  4 mois et contenant mon sésame pour obtenir mon visa d’étudiante…

ET QUEL VISA !!

Déjà il faut savoir que pour obtenir un visa pour étudier aux Etats-Unis, il faut non seulement fournir à peu près la totalité de tous les justificatifs de ta vie, ceux de tes parents, de ton chat, mais également celui de ta cousine au troisième degré dont tu ignorais l’existence.

Et leur offrir ton âme aussi.

Ils aiment bien quand tu leur donnes ton âme.

Il faut donc attendre d’avoir reçu ton dossier d’inscription contenant THE formulaire qui te permettra d’attester que tu dis pas d’la merde, vérifier qu’il y a pas d’erreurs dessus (pas comme dans le miens…) et c’est là que ça commence à être fun.

Recette pour obtenir un Visa J-1 pour les États-Unis :

  • 3 grammes de passeport
  • 1 formulaire DS-2019 fourni par ta fac aux US
  • 150€ de frais SEVIS
  • 200€ de mandat-compte pour les frais de Visa
  • 10 grammes de page de confirmation du DS-160
  • 1 gramme de photo d’identité
  • Une caisse de justificatifs pour prouver que tu existes et tu es pas un mendiant

Mélangez le tout dans une enveloppe Chronopost à votre adresse, portez le tout au chargé d’entretiens et laissez mijoter à l’ambassade des Etats-Unis pendant 3 jours.

Vous devriez obtenir un visa J-1 programme d’échange gourmand et croquant !

Et vous avez bien lu, j’ai effectivement dit l’ambassade des Etats-Unis.

Celle qui est à Paris, oui.

Car non seulement il te faut un quart de la forêt amazonienne en papiers justificatifs, mais en plus il faut aller se pointer à un entretien (obligatoire ET payant) à +500km de chez toi.

You.hou.

Wanted, l’histoire de James Mcavoy qui prend des bains de cire.

Il a quelque temps (à la sortie de X-men : le commencement en fait), j’ai développé une passion pour un certain James Mcavoy (vous vous souvenez peut-être, le faune dans Narnia que vous trouviez bizarrement attirant… Ouai, ben c’est lui ! ) Et d’un coup d’un seul, j’ai eu à ce moment très envie de regarder toute sa filmographie (enfin sauf Le dernier roi d’Ecosse, parce-que…. Je suis moyenne niveau scènes de torture quoi), j’ai regardé Pénélope (2 fois) j’ai regardé Jane (2 fois) j’ai même revu Narnia, alors que franchement, y avait même pas Caspian dedans !

MAIS COMBLE DU MALHEUR, je n’arrivais pas à trouver Wanted….

Je m’y suis faite, j’ai fait de la méditation pour combler la frustration, j’ai cassé des crayons histoire de pas avoir à étrangler des chatons et j’ai continué ma vie, fangirlisant d’acteur en acteur, la routine, vous en conviendrez !

C’est alors qu’il y a quelques semaines, alors que j’étais tranquillement en train de stalker des gens sur twitter et en même temps de zapper (on devient très vite multitâches quand on procrastine), le programme du soir décide de me faire retomber dans mon état second d’accro à James Mcavoy en mettant Wanted.

Et quel film, chers lecteurs, QUEL FILM ! (attention, sarcasme) Lire la suite

Le programme d’échange Episode II – Gloire aux problèmes administratifs

La dernière fois que nous nous sommes vu, je vous disais qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter.

HA HA.

J’aurais dû m’inquiéter.

La chance te sourit, la vie est belle… Et là, c’est le drame.

Tu te retrouves avec un document pas bon à faire ABSOLUMENT corriger par ta banque parce-que sinon c’est la catastrophe, évidemment.

Seul problème : tu es en cours, ta fac est à 30 minutes de route de là où tu vies, t’as pas ton permis de conduire et le dossier part LE SOIR MÊME pour les Etats-Unis.

Et pour répondre à la question que vous n’avez pas posée, il faut absolument que ce soit la banque qui refasse le papier, parce qu’à priori c’est illégal de passer un coup de Blanco pour changer une date.

Va comprendre….

Donc tu passes 1h30 au téléphone, à alterner entre la responsable des échanges de ta fac et ton père, qui doit changer son emploi du temps de l’aprèm en urgence pour rentrer à la maison et passer à la banque.

Tout cela bien sûr sans oublier le fait que, comme une cruche, tu n’as pas chargé ton téléphone la veille et qu’il ne te reste que 3% de batterie pour passer tes appels, tandis que, pile au moment où tu en as besoin, la connexion internet de ta fac décide de t’abandonner.

Achevez-moi.