Boulon et ses amis à l’école des ninjas – Épisode 1 : surf sur train et ninjutsu

Je vais pas vous mentir, j’ai beau me moquer très souvent de Naruto, ça reste tout de même un genre de péché mignon pour moi. J’ai la hype quand j’écoute les génériques, et j’ai lu la totalité du manga (malgré ma haine envers Sasuke).

On est tous d’accord pour dire que c’était loin, très loin, d’être le meilleur manga ou même le meilleur animé. C’est super cliché, très capillotracté par moments, les fillers sont interminables, c’est niais et Naruto finit TOUJOURS par vaincre ses ennemis grâce à un monologue sur l’espoir, l’amitié, et ce que « être un ninja » signifie.

C’est tout pourri, mais malgré tous ces défauts (le plus gros défaut étant Sasuke…), Naruto reste l’un des symboles de notre enfance (enfin du moins de la mienne).

Oui, j’ai pleuré en regardant Naruto – The Last Movie, ou même quand j’ai vu les 8 derniers épisodes de Shippuden (j’avais une promesse à tenir auprès de mon moi d’il y a 10 ans).

C’est donc avec zéro pourcent de fierté restant dans mon corps que je me suis lancée dans le visionnage de Boruto – Naruto next generations.

C’est en regardant l’épisode 2 et en découvrant que le fils de Rock Lee s’appelait Metal Lee que j’ai décidé de vous faire des résumés d’épisodes pour vous partager l’expérience surréaliste que peut être un épisode de Boruto.

Vais-je résumer tous les épisodes ?

HAHAHA.

Non.

Je ne ferai pas tous les épisodes, pour la simple et bonne raison que je ne tiendrai probablement pas les 200 épisodes que fera sans doute cette série.

Je vais donc me contenter de résumer les 25 premiers épisodes.

Ça devrait déjà m’occuper six mois.

Mais trêve de bavardages, entrons dans le vif du sujet.

L’épisode commence en plein feu de l’action, pendant un combat entre Boruto (que j’appellerai parfois Boulon, pour des raisons qui seront expliquées plus tard) et un type dont on ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’il a des tatouages qui brillent et qu’il aurait apparemment TUÉ NARUTO.

HMM PARDON ?

Naruto est MORT.

Mince alors !

Comme quoi, le blabla-no-jutsu n’est pas infaillible.

Mis à part ça, on ne sait absolument pas ce qu’il se passe, pourquoi Konoha est détruite, pourquoi ils se battent et encore moins ce que « La fin de l’ère des Shinobi » veut dire.

Mais au moins, y a toujours les répliques clichées qu’on avait dans Naruto.

Une réplique clichée et un chara design qui rappelle un personnage inventé par un ado de 13 ans ? DÉLECTABLE

Mais n’ayez crainte ! Tout ceci n’était qu’un subterfuge ! Un simple flash forward destiné à nous donner envie de savoir comment on en est arrivé là ! L’histoire de l’animé elle-même a lieu quelques années auparavant.

Donc Naruto est bel et bien toujours vivant !

Ma joie est grande.

Après cette séquence d’intro qui à manqué de me faire faire une crise cardiaque, le générique arrive enfin, et là, on découvre que….

LE GAMIN S’APPELLE BOULON.

Le logo de l’animé c’est littéralement le nom du gosse avec un boulon en guise de O, le tout écrit sur une PUTAIN DE VIS

Boulon est le fils de Naruto et c’est un garçon comme les autres !

Boulon aime le parkour, Boulon aime faire des trucs de ninja, et Boulon aime manger des hamburgers sur des trains avec ses amis parce que Boulon est un rebelle !

Boulon est également épris de justice, tel son père avant lui, et n’hésite pas à protéger la veuve, l’orphelin, et le petit intello à lunettes quand l’occasion se présente.

Et ici, elle se présente.

Je déteste me faire surprendre en train de tabasser des gens avec mes clones dans une ruelle, pas vous ?

Après avoir botté des culs, Boruto décide de faire de l’intello son ami, parce que se faire des amis est une technique ninja ancestrale transmise dans la famille Uzumaki depuis des générations.

Le petit intello à lunette s’appelle Denki et, comme notre cher Boulon, il rejoint l’académie des ninjas le lendemain, pour suivre le cursus de ninjutsu (parce que même si y a une seule école pour toute une capitale, ben maintenant y a plusieurs cursus, au moins).

Seulement voilà, Denki n’a pas particulièrement envie de maitriser le ninjutsu, c’est son père qui l’y oblige pour qu’il puisse reprendre l’entreprise plus tard, mais Denki étant l’intello à lunettes local, ben il est pas trop trop chaud pour.

Boruto, fidèle à… son non-respect de l’autorité, lui dit qu’il a qu’à envoyer son père se faire voir chez les ninjas de Suna.

Ce qui n’est… pas une très bonne idée, vous en conviendrez.

Il a tendance à oublier que tout le monde n’a pas la chance d’avoir un père aussi cool que le sien.

Leçon de vie de Boulon : ENVOIE CHIER TES PARENTS !

Bien évidemment, le conseil de Boruto dégénère et le père de Denki lui colle une tartine et lui dit qu’il est pathétique et faible.

« FRANCHEMENT, C’EST DE TA FAUTE SI TU TE FAIS RACKETTER, T’AVAIS QU’À PAS ÊTRE UN INTELLO À LUNETTES ! »

Pour pouvoir étudier ce qu’il veut, Denki doit donc prouver à son père qu’il est fort.

Et quoi de mieux pour ça que d’être possédé par un genre de… nuage violet maléfique, hein ?

Faut pas devenir émo à Konoha, t’as vite fait de te faire posséder.

Le lendemain matin, Boulon est en retard à son premier jour d’école, et personne n’est surpris.

En chemin, il aperçoit Denki, et constate tout de suite, grâce à son super œil stylé hérité de sa mère, qu’il y a une couille dans le pâté.

Sauf qu’il n’en a rien à foutre.

LE TRAIN EST UNE MERVEILLEUSE INVENTION

Pendant ce temps, Denki prépare son plan pour prouver à son père qu’il est fort.

Plan qui consiste à attirer les vilains méchants qui l’ont racketté hier avec de l’argent, parce qu’ils sont assez cons pour tomber dans le piège.

« Oh ! Un piège ! Et si on tombait dedans ? »

Tout ça pour les enfermer dans un wagon rouillé lancé sur des rails à pleine vitesse en direction d’un autre wagon.

T’as 11 ans gamin, va jouer avec tes Pogs !

Y a pas à dire, à Konoha, ils préparent leurs vengeances avec style !

Heureusement, Boulon, adepte du trainsurfing, a tout entendu et est là pour l’en empêcher en employant LA technique ninja qu’il maitrise le mieux : le blabla-no-jutsu.

Technique secrète Uzumaki numéro 63 : blabla-no-jutsu !

Et ÉVIDEMMENT ça fonctionne, et Denki retrouve plus ou moins ses esprits. Il est maintenant temps d’arrêter le wagon pour éviter que des gamins ne MEURENT.

Et après un blabla-no-justu correctement exécuté, quoi de mieux qu’un petit multi-clonage de derrière les fagots pour bien lancer une série ?

Parce que ce serait pas un épisode de NaBoruto sans multi-clonage.

Il tombe du train, parce que contrairement au blabla-no-jutsu, le multi-clonage n’est pas infaillible, se fait rattraper par Denki, celui-ci se remettant enfin de son exorcisme grâce au pouvoir de l’amitié, et arrive ainsi à changer l’aiguillage juste à temps.

Et comme c’est NaBoruto, les méchants deviennent gentils et l’empêchent de s’écraser comme une bouse quand Denki manque de le lâcher.

Juste un lundi normal pour Boulon Uzumaki.

Mais tout ça ne résous pas le problème du wagon tout rouillé qui va probablement sortir des rails et s’écraser quelque part quand même.

Sauf qu’ils n’en n’ont rien à foutre.

Boulon (et Denki, grâce à la très mauvaise influence de Boulon) sauvent les autres gars du wagon fou, mais décident de rester dedans parce que…

Parce que YOLO, visiblement.

Rien de mieux qu’un wagon tout pourri pour arriver à l’école avec style !

« Parce que venir à l’école à pieds, c’est bon pour les Uchiha ?»

C’est ainsi que Boulon fit s’écraser le wagon dans la sculpture géante de son père et arriva à l’heure à l’école.

Naruto, chéri, fait pas genre t’étais pas pareil à son âge, ça tient pas.

Personne n’est mort, le père de Denki remercie Boulon d’avoir rendu son fils plus fort (parce que rien de tel que de manquer la mort dans un accident de train pour devenir un homme™), Boulon se fait exclure de l’académie pendant deux semaines, Denki choisit finalement de devenir ninja et tout est bien qui finit bien !

« C’est pas grave si t’as manqué de tous nous tuer, l’important, c’est que je sois arrivé à l’heure ! »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s