E3 2018 – Microsoft : Phil Spencer ft. Square Enix

Vous entendez ce bruit ? Cette espèce de murmure ambiant, comme si des milliers de personnes attendaient quelque chose ?

Oui, c’est bel et bien l’E3 qui commence, et elle amène avec elle son tourbillon d’annonces, de promos, d’argent, et de… litres de cafés pour les pauvres européens comme nous qui essaient de suivre la cadence.

Après une conférence EA relativement standard avec du sport, du Star Wars et relativement peu d’intérêt pour moi (mis à part pour Unravel 2 et Sea of Solitude), c’est au tour de Microsoft d’ouvrir les hostilités entre constructeurs.

Et évidemment, c’est à moi de perdre des heures de sommeil à essayer de vous retranscrire tout le bordel, avec le moins de retard possible.

C’est pas gagné.

Cette année, point de console pour lancer la conférence, heureusement pour à peu près tout le monde, mais un trailer Xbox One Exclusive™ comme on les aime, fort en nature, en petits oiseaux et en jolis effets de particules pour annoncer Halo Infinite.

sj7wl5ki.jpg

« Ouais, on commence avec Halo, parce qu’on est pas venu pour enfiler des perles »

N’ayant jamais joué à Halo de ma vie, ma réaction face à ce trailer a principalement été « Ah… Okay, cool ». Mais à entendre les journalistes dans l’assistance, visiblement c’est une annonce assez hypante, donc les fans seront sans doute contents de retrouver Master Chief, si c’est toujours lui le personnage principal.

Sur cette entrée en matière sur les chapeaux de roues, ce bon Phil Spencer arrive pour officiellement ouvrir lancer la conférence et nous susurrer des mots doux à l’oreille. Il vient nous parler d’amitié, de créativité, de rivalité, de parcourir la terre entière, traquant avec espoirs les développeurs et leur mystère.

Toutes ces valeurs qui constituent les meilleurs shonen, en somme.

Et cette année, comme l’année dernière, Phil nous promet encore une fois monts et merveilles dès le début de conférences avec 50 jeux présentés pendant le truc, donc 18 exclus et 15 premières mondiales.

XBOX ONE EXCLUSIVE

Rien que ça… Et ben je suis pas rendue.

Myu5vKzU

Damn, that’s pretty

Phil Spencer repart en coulisse, sans doute en se frottant les mains, et nous entrons dans le gros de la conférence avec un nouveau trailer de Ori And The Will Of The Wisps, déjà annoncé l’année dernière, qui cette fois-ci revient avec plus de gameplay, mais toujours sans date de sortie plus précise que 2019, et c’est bien dommage. Je n’ai pas fait le premier jeu, mais en grande amatrice de plateformers que je suis, je finirai bien par y jouer un jour tant l’univers est joli.

Sans transition, parce que les transitions c’est pour les faibles, débarque le trailer du nouveau jeu de From Software (Darksouls), Sekiro — Shadows Die Twice. Un trailer à première vue à base de Japon féodal, de combats contre des messieurs très très grands et… du lore ? Je suppose ?

 

iJoqtEOy

Darksouls – Japan Edition

Le jeu m’a l’air très sympa, mais j’avoue n’avoir jamais joué à un jeu de ce studio, et je ne compte toujours pas le faire tout simplement car je ne suis pas venue pour souffrir. From Software ayant une fanbase dévouée (et très masochiste), je pense que le jeu aura du succès auprès de ceux qui comptent réellement. J’ai hâte que les journalistes le comparent au Darksouls du… Ben du Darksouls ?

Non content de ces trois premiers trailers, Microsoft fait monter sur scène Todd Howard, de chez Bethesda, aussi connu sous le sobriquet de « meme humain » ou de « l’homme qui a vendu Skyrim à son propre fils ».

VIT4ma1Y

«Hello, may I interess you in some Skyrim ?»

Ce brave Todd commence par nous dire que Bethesda est en face, qu’ils font une petite sauterie plus tard, et que « Allez ! Viens ! on est bien », mais cette fois-ci ce n’est pas Skyrim qu’il va essayer de nous vendre, mais Fallout 76, qui avait été annoncé quelques semaines auparavant.

Mais Todd n’est pas venu les mains vides, Todd est venu avec un trailer, riche en musique country, et en « vous êtes le pilier de la reconstruction de notre pays ! ». N’ayant vu que très peu de choses de Fallout et connaissant de Skyrim uniquement le let’s play de 400 épisodes de Bob Lennon, je ne suis pas particulièrement excitée à l’idée de ce jeu, mais hey, après deux ans sur Fallout 4 les gens commençaient sans doute à s’ennuyer. Ils pourront changer de jeu le 14 novembre.

 

7n7C7Aew

« Toi aussi, vient nucléariser tes amis avec Nuka Cola ! »

tAwsAl7W

Je suis désolée pour ce qui va t’arriver, petit.

Après le départ de Todd Howard, un nouveau trailer a été diffusé, celui de The Awesome Adventures Of Captain Spirit, un jeu du studio Dontnod (et donc produit par Square Enix). Pour directement citer le studio : « Captain Spirit est une démo gratuite se déroulant dans l’univers de Life is Strange et liée à l’histoire et l’environnement inédits de Life is Strange 2. ». Le jeu tourne autour de l’imaginaire d’un petit garçon de 9 ans vivant seul avec son père. Il sera disponible gratuitement le 26 juin.

 

Après une bref annonce pour nous dire que Nier : Automata (toujours Square Enix) sortirait sur Xbox One également le 26 juin, ce brave Phil, qui tapait la discute dans le public en attendant, décide de nous balancer à la tronche sa première grosse bombe de la soirée en annonçant à la surprise générale la sortie de Kingdom Hearts III sur Xbox One. Une annonce accompagnée d’un trailer où l’on y voit le monde Reine des Neiges et des plot twist que personne ne comprendra sauf les fans.

QRGm4MoQ

[« SIMPLE AND CLEAN » INTENSIFIES]

C’est là que j’ai commencé suspecter qu’ils aient soudoyé Square Enix pour torpiller Sony.

CPA119Pb

À quand Forza Animaux et Forza Université ?

S’en suit un peu de Battlefield V dont je me fiche royalement et qui avait été montré pendant la conférence EA, puis c’est au tour de Forza Horizon 4 d’avoir droit à son petit trailer. Parce qu’une conférence Microsoft sans Forza, c’est un peu comme une pizza sans fromage : c’est pas mal, mais ça manque de gras.

 

Le jeu sort le 2 octobre et nous promet des motos, du multi instantané, 60 fps et des changements de saisons. Un peu plus et ce sera les Sims.

Au moins, ils ne nous ont pas refait le coup de la voiture sur scène.

Ils nous ont fait le coup du gameplay immersif™ en balançant des feuilles mortes dans la gueule des gens, par contre.

a9aubKSC

C’est donc ça, le cinéma 4D ?

YDgHfgSl

Regardez nos beaux studios !

Phil Spencer revient pour nous parler des Microsoft Studios, et notamment leur petit nouveau, portant le doux sobriquet de « The Initiative ». Il annonce également que rejoignent leurs rangs quatre autres studios : Undead Labs (State of Decay), Playground Games (Forza Horizon), Ninja Theory, les gars derrière Hellblade — Senua’s Sacrifice et le studio Compulsion Game, créateur de We Happy Few.

rU9WDuF6

H -2 avant que tout le monde ne s’entre-tue.

 

En parlant de We Happy Few, monsieur Spencer en profite pour nous montrer un nouveau trailer du jeu, qui parait toujours glauque, oppressant, très très british et me fait toujours penser à Bioshock. Le jeu avait déjà été annoncé et montré il y a quelques années et a enfin une date de sortie prévue pour le 10 août 2018.

Ashley Speicher monte sur scène pour nous parler des nouveaux jeux dispo sur le Game Pass (un service dont j’avais complètement oublié l’existence), puis nous avons droit à l’éternel petit clip spécial jeux indé histoire de dire qu’on avait vraiment 50 jeux pendant la conférence. Parmi ces jeux, je retiendrai surtout After Party, KingdomTwo Crowns, Waking

Après un énième trailer pour Shadow of the Tomb Raider, histoire de faire grimper encore le quota de jeux Square Enix de la soirée, la seconde bombe de la soirée débarque : Devil May Cry 5 est annoncé, devant les larmes de joie des fans. Sur scène pour fêter l’évènement est présent le directeur de la licence, Hideaki Itsuno, accompagné de son traducteur, qui avait l’air particulièrement heureux de l’arrivée de ce nouvel opus.

u-XKzP3s

Featuring Dante frome the Devil May Cry™ series… Or not ? 

Comme littéralement tous les autres jeux présentés dans cette conférence, visiblement, je n’ai jamais joué à DMC, mais l’humour du trailer m’a vraiment plu, donc si j’ai l’occasion d’y jouer un jour, pourquoi pas. En attendant, j’ai toujours Bayonetta 1 et 2 à faire, et c’est presque pareil, non ?

-nuMVrNj

«What a jolly day to murder more people !»

La véritable annonce réjouissante pour moi était clairement l’annonce du DLC de Cuphead, appelé The Delicious Last Course, qui nous proposer une nouvelle ile, de nouveaux boss et en personnage jouable Ms Chalice. J’ai plus qu’à prier que Microsoft libère les frères Moldenhauer de la cave où ils sont séquestrés pour que le jeu sorte sur PS4 et que je puisse y jouer, maintenant. J’ai vraiment hâte de voir tout ce nouveau contenu !

Ensuite est arrivé, sorti un peu de nulle part, Tunic, qui rentre dans la catégorie très précise de « jeu mignon avec un renard », tout en 3D isométrique avec un petit renard qui porte une tunique et IL ME LE FAUT !

 

 

Gia7ibu9

REGARDEZ-LE !!

Mais ce sera sans doute un exclusif Xbox et PC et donc… ben j’y jouerai jamais.

Phil Spencer passe la tête par l’entrebâillement de la porte pour nous indiquer que tous les trailers qui vont suivre sont des premières mondiales et repart aussi sec, tandis que démarre le trailer Jump Force, le nouveau-né de Bandai-Namco. Visiblement un jeu de combat avec les personnages du shonen jump, jusque-là tout va bien on est sur un truc assez standard à la J-stars.

hjaYrCNJ

« Anime ? In MY Xbox One ? »

Et là, Light Yagami et Ryuk apparaissent à l’écran et juste… Wat.

zuoTe2Jm

Nerds are not amused

Les trailers et les séquences de gameplay s’enchainent quand tout à coup apparait le logo Gears of War à l’écran, provoquant la liesse parmi l’assistance, jusqu’à ce que des figurines Pop ! se tapent l’incruste et là, c’est le drame. Heureusement, Rod Fergusson de chez Epic Games entre en scène et tente de rassurer tout le monde en annonçant Gears Tactics, sous les regards dubitatifs, puis enfin Gears 5, le tout accompagné d’un trailer avec des gens qui meurent comme Gears sait les faire.

C’est sur ces bons mots que revoilà Phil Spencer pour faire son petit discours de clôture habituel en nous disant que les jeux vidéo c’est bien, surtout sur Xbox. Il en profite pour nous glisser furtivement qu’une nouvelle console est en développement et s’en va comme s’il ne venait pas de lâcher une dernière bombe.

Sacré Phil.

Et là ça aurait été parfait que la conférence se termine parce que j’étais arrivée en bas de ma sixième page, mais NON, il a fallu qu’ils sortent un dernier trailer, m’obligeant à entament une page neuve.

SALAUDS.

Ce dernier trailer était celui de Cyberpunk 2077, de CD projekt Red (The Witcher) qui avait été annoncé y a… LONGTEMPS et qui commençait sérieusement à se faire attendre par les fans. Ici on retrouve un peu la formule habituelle du studio, avec un C-RPG, mais cette fois-ci se déroulant dans la ville cyberpunk comme on pouvait s’en douter de NightCity. Je n’y jouerai probablement pas, mais je lui souhaite tout le succès qu’a connu The Witcher 3, en tout cas.

iz9XVukL

Sortie du jeu : probablement 2077

Pendant la conférence ont également été montrés Sessions, un jeu de skateboard, Black Desert, un MMORPG, un remaster pour Tales of Vesperia, Dying Light 2 et Just Cause 4, encore Crackdown 3, avec un Terry Crews toujours en grande forme, Metro Exodus, annoncé l’an passé qui sortira le 12 février prochain et des DLC pour Sea of Thieves et PUBG.

Et puis un nouveau Battletoads, parce que pourquoi pas.

D’une manière générale, la conférence a été très solide, sans blabla inutile et terminé sur un jeu marquant. Microsoft a répondu aux promesses avancées en début de conférence en nous promettant une grande quantité de jeux, dont une bonne partie de chez Square Enix et c’est assez suspect.

Très peu de jeux m’ont intéressé, surtout que je ne possède pas de Xbox One, mais cette conférence a marqué le retour de licences phares de la console et les fans sont probablement ravis. Il faut juste que la qualité suive. C’est également plaisant de voir le retour de jeux plus ou moins solo sur le devant de la scène. Je regrette l’absence de The Last Night cependant, qui avait été montré l’année dernière et m’avait vraiment marqué.

Je tiens à remercier Poibe pour avoir pris tous les screenshots de cet article pour moi pendant que j’étais dans le rush.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s