Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 7 : L’attaque du stylo tueur

Dans l’épisode précédent, on a complètement ignoré le meurtre d’un type pour suivre la journée pourrie de Koichi causée par un type qui voulait lui extorquer de la thune à lui et à toute sa famille.

Heureusement pour lui, son Pokémon a éclot à un moment opportun et a permis de résoudre le problème grâce au pouvoir des onomatopées.

C’est beau, les shonens.

Aujourd’hui nous retrouvons un type avec l’air un peu chelou, en train d’écouter la radio OKLM, seul dans le noir, comme une personne standard.

Puis il se plante un critérium dans l’œil comme si c’était une forme de loisir normale.

Crunchyroll_20190404214852

Décidément, le fun ne s’arrête jamais, dans cet animé

Et comme d’habitude, ils mettent le générique juste après, histoire de bien confirmer le malaise.

Après ce grand moment de fun pour moi, nous retrouvons le Scooby Gang, c’est-à-dire Kéké et Koichi, à l’entrée de leur lycée, en train de taper la discut’ avec Kobayashi, car il aurait des infos sur un dresseur de Pokémon.

Y a pas à dire, on devient vite coopératif quand on se fait péter la gueule par un môme de 15 ans.

Bref, Kobayashi leur raconte donc qu’un élève du nom de Toshikazu Hazamada, que j’appellerai Bondage-kun, se serait disputé avec un pote (soi-disant qu’il stanerait pas le bon groupe de k-pop ou un truc du genre) et il s’avèrerait que ~comme par hasard~, on a retrouvé son pote le soir même avec un critérium dans l’œil.

Une révélation qui rend Josuke et Koichi aussi jouasse que moi.

J’aime être soutenue, même si c’est par des personnages de fiction.

Pendant que Koichi ressent le malaise™, Josuke commence déjà ses déductions, en bon protagoniste et Jojo pleinement opérationnel qu’il est.

Crunchyroll_20190404221337

J’avoue que cette déduction ne me met PAS EN JOIE DU TOUT

Tout ça semble lui louche, il manque quand même pas mal d’infos, mais bon, après tout il est lycéen et n’a que ça à faire, et part donc immédiatement enquêter, suivit par un Koichi dont le sens de la justice est inversement proportionnel à la taille et qui est bien décidé à tirer l’affaire au clair.

Le tout sous regard ému de Kobayashi.

Crunchyroll_20190404221828

C’est surtout parce qu’il t’a fait ressentir l’équivalent d’un volume d’Astérix en onomatopées en moins de 25 secondes

De retour à l’intérieur de leur lycée, nos deux compères examinent la salle de classe où devrait se trouver leur cible mais ne trouvent malheureusement rien de concluant et Kéké commence à se dire que c’est un peu la merde.

Mais bizarrement ils ne remarquent pas du tout le type chelou qui les observe depuis l’entrebâillement de la porte à 2 mètres d’eux.

Crunchyroll_20190404222713

Mec, si t’espérais passer pour une personne normale, c’est loupé

Josuke décide donc que l’étape suivante est d’aller directement péter la porte du casier du type pour trouver des indices.

Au lieu de… oh je sais pas, ALLER EN COURS ?

Des actes de vandalisme absolument pas approuvés par ce pauvre Koichi, comme si on lui avait un jour demandé son opinion, et qui se retrouve obligé de monter la garde.

Parce que c’est toujours une super idée de laisser le gringalet de 20 kilos monter la garde.

Une pile de bordel au milieu du couloir plus tard, Kéké tombe sur quelque chose de relativement déroutant dans le casier de Bondage-kun.

Crunchyroll_20190404224048

Outre le fait que c’est légèrement malsain, comment a-t-il réussi à trimbaler ça au lycée ?

Kéké, qui a peut-être une très mauvaise vue parce qu’il faut pas déconner, COMMENT IL A PU RATER UN TRUC DE CETTE TAILLE, est victime d’une semi-crise cardiaque et pense d’abord à un stand, puis se dit que c’est un simple mannequin de dessin.

Sauf que c’est vraiment un stand en fait.

Crunchyroll_20190404225100

J’ai lu une fic comme ça, une fois

Comme il est de bon aloi de le faire, le faux Kéké, que j’appellerai Kékéshi, commence à monologuer sur un truc dont tout le monde se fout, c’est-à-dire les pouvoirs de copie d’un robot dans une série ou un manga quelconque.

Sauf que Josuke est une personne normale qui ne dépense pas son argent en cette culture de bas étage que sont les mangas et ne sait absolument pas de quoi parle Kékéshi, qui se trouve alors légèrement offensé par le manque de culture de la personne qu’il copie et commence un peu à trashtalk.

Kéké, n’ayant pas que ça à foutre de se faire insulter par un nerd, décide de s’élancer pour lui faire avaler ses paroles, mais c’est à ce moment précis que le Pokémon de Bondage-kun décide de révéler ses capacités.

Crunchyroll_20190404230356

Les flashbacks de Naruto sont bien présents

Et c’est ainsi que Koichi, qui n’avait vraiment pas signé pour ça, se prend un coup de coude dans la gueule, parce que pourquoi pas.

Ce que Kékéshi ne sait pas, c’est qu’il vient de commettre une terrible erreur stratégique en faisant ça, car non seulement il vient de toucher à un pote du protagoniste, et ça déjà c’est passible de « nettoyage du sol avec ton cul », mais en plus, la puissance de Kéké augmente à mesure que Koichi s’approche de la mort visiblement.

Donc autant vous dire que le métamorph local est potentiellement dans la merde.

Je dis bien potentiellement car Kékéshi n’est pas complètement con non plus et utilise la technique révolutionnaire appeler « se coller hors de portée ».

Et dire que depuis tout ce temps, éviter de se bouffer des patates dans la gueule était si simple.

Josuke tente une attaque à base de lancer de stylo, mais sans succès et Kékéshi commence à nous expliquer en détail le fonctionnement du stand et ses objectifs de vie, à savoir affaiblir Jotaro et le faire dégager de la ville.

Comme si Jotaro n’avait pas les capacités physiques de péter ce gamin en deux à mains nues.

Crunchyroll_20190405095833

Laissez l’océanographe de 2 mètres de finir sa thèse, enfin !

Tout en continuant à monologuer sur Jotaro et son Pokémon, Kékéshi commence à utiliser la technique du stylo dans l’œil qu’il avait employée au début de l’épisode.

Crunchyroll_20190405100103

Alors ce serait bien d’arrêter avec les yeux, en fait

Suite à cette vicieuse attaque de Bic, Kéké tombe ~à priori~ dans les pommes et Bondage-kun pointe enfin le bout de ses cheveux gras de derrière les casiers.

Crunchyroll_20190405100300

Et donc voilà pourquoi je l’appelle Bondage-kun

Profitant donc de la visible inconscience de Josuke, Bondage-kun et Kékéshi décident que puisque c’est comme ça, il est l’heure d’aller buter Jotaro comme il se doit.

Et donc de sécher les cours, sans pression.

Ce qu’ils ne savent pas, cependant, c’est que Koichi et Kéké avaient tout prévu ! Même de se faire projeter à travers une porte !

Crunchyroll_20190405101015

Dundundun !

En effet, Josuke a profité de l’instant où il taclait Koichi dans la nuque pour le soigner instantanément grâce au pouvoir des Pokémons. Ainsi, les seules blessures contractées par Koichi étaient celles générées par le fait de percuter une porte assez fort pour la faire sortir de ses gonds.

De la pure strat’ Jojo™ quoi.

Crunchyroll_20190405101652

Nous remercions Koichi pour ses constants sacrifices pour la cause™

Josuke prodigue quelques soins additionnels à son increvable de pote, puis ensemble ils se lancent à la poursuite de Bondage-kun et son métamorph. Quelques étages plus hauts, une lycéenne les observe par la fenêtre.

C’est toujours louche d’être observé par des gens dans Jojo.

À 3 mètres du lycée, Josuke et Koichi trouvent une cabine téléphonique et essaient de contacter Jotaro pour l’avertir, sauf qu’ils ont gâché leur monnaie : la ligne est occupée par Kékéshi, qui a pensé à faire la même chose, mais plutôt dans l’idée de lui donner rendez-vous pour le tuer.

Crunchyroll_20190405102742

En vrai, Jotaro va te cramer direct et tu vas te faire défoncer par un trentenaire blasé

Du coup c’est la panique à bord pour Koichi et Kéké, qui s’empressent de… courir on ne sait où dans l’espoir de trouver un plan, je suppose, tout en parlant de Kékéshi car il est important d’expliquer des trucs au téléspectateur.

Pour résumer, ils ont pas le cul sorti des ronces.

Pendant ce temps, dans une autre partie de la ville, Bondage-kun et Kékéshi sont interceptés sur le chemin de la gare par un Kobayashi qui ne peut pas s’empêcher de taper la discut’, comme à son habitude.

Il se fait assommer avec une brique 30 secondes plus tard.

Crunchyroll_20190405120324

Zéro respect pour l’arnaqueur local, à ce que je vois.

Tout le monde se met à courir, c’est la merde, un type est peut-être décédé sur le bord du trottoir mais tout le monde s’en fout, Kékéshi se fait draguer par toutes les lycéennes locales et Bondage-kun est salty au point de frapper son Pokémon et d’agresser deux motards qui traînaient dans le coin.

Une journée normale.

Mais alors qu’il était sur le point de couper la langue de l’un d’entre eux, ce qui est une réaction absolument normale quand on se fait insulter et qu’on est en déficit de chill, il est finalement rattrapé par Sammy et Scooby-Doo Josuke et Koichi.

Crunchyroll_20190405122745

Surprise, motherfucker.

Sautant sur l’occasion non seulement de botter des culs mais aussi de sauver la veuve et l’orphelin, c’est l’heure pour Josuke d’utiliser la strat’ appelée « le morceau de verre que je t’ai lancé était en réalité une bouteille qui a repris sa forme d’origine autour de ta main comme ça elle redeviendra en bois ».

Puis il se barre.

Ils étaient ingénieux, les gamins, dans les années 90.

À peine paniqué, Bondage-kun reprend son chemin, déclarant haut et fort qu’il a pas le temps pour ces conneries et qu’il doit rejoindre Jotaro à la gare, révélant ainsi son plan à Kéké et Koichi, qui s’étaient en réalité planqué pour les espionner.

Ils étaient VRAIMENT ingénieux, les gamins, dans les années 90.

Jotaro, qui n’a aucune idée du bordel ambiant, est évidemment déjà arrivé sur place et attend patiemment, tandis que Bondage-kun est à genre, 5 mètres de la gare et se réjouis déjà d’avoir vaincu Kéké et tué Jotaro.

Comme on dit « il ne faut jamais vendre le manteau du Jotaro avant de l’avoir tué »

… ou un truc comme ça.

Et c’est ainsi qu’ils se retrouvent à devoir faire un détour à cause d’un bruit de train, présumant la fermeture imminente des barrières du passage à niveau.

Un détour évidemment orchestré par Koichi et Kéké grâce à la magie des Pokémons et ~l’ingéniosité~ (c’est-à-dire les bruitages crée par le Pokémon de Koichi, qui s’avèrent être plus utiles que prévu).

woops

C’est ça de sous-estimer le pouvoir de l’amitié

Ils gagnent donc la course et le droit de parler à Jotaro, ce qui est, il faut le dire, un honneur. Ils lui racontent tout ce qui s’est passé, pensant avoir vaincu l’ennemi (parce que Jotaro sait, et Jotaro se méfiera) et donc Jotaro décide à priori de se barrer.

Genre « Okay, c’est cool, salut les mômes j’ai une thèse à écrire ».

Seulement Kékéshi n’a pas dit son dernier mot et, profitant du mouvement de Jotaro, manipule Josuke par l’entremise d’une vitrine afin qu’il…

Vole un stylo dans la poche de Jotaro pour lui planter dans le crâne, sans aucune forme de respect pour les vêtements blancs.

Crunchyroll_20190405140214

T’as vraiment un problème avec les stylos toi, c’est malsain tu sais !

Le beau manteau de Jotaro est cependant sauvé par le gong.

Enfin, plus précisément, par les deux motards de tout à l’heure.

Ils sont de retour, grâce aux bons soins de Kéké, et bien décidés à se venger pour la tentative de meurtre de tout à l’heure.  Car Kéké assure toujours ses arrières en soignant les gens et les incitants à se venger.

Ou alors il a ce que les jeunes appellent « le cul bordé de nouilles », au choix.

Crunchyroll_20190405140404

Conclusion : toujours soigner des types susceptibles de coller des patates à tes ennemis pour toi

Bondage-kun se fait tabasser derrière le magasin, Kéké détruit la marionnette, Kobayashi finit à l’hosto et tout est bien qui fini bien.

Crunchyroll_20190405141016

Tiens donc ! Une trame principale !

Ou pas.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s