Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 8 : Rien que pour vos cheveux

Dans l’épisode précédent, Kéké et Koichi ont affronté un fétichiste de mutilation oculaire qui avait une furieuse envie de tuer Jotaro.

Mais il a fini par se faire tabasser par deux motards un peu vénère, alors je suppose qu’il doit être calmé maintenant.

Cette semaine, notre épisode commence avec Tic et Tac Kéké et Okuyasu en train de discuter dans la rue du lien potentiel entre Bondage-kun et le type qui aurait tué le professeur Chen.

Malheureusement pour la vengeance d’Okuyasu, Bondage-kun a déclaré ne jamais avoir rencontré le poulet des prises de courant, une histoire vraisemblable selon Kéké et son grand intellect, car s’il connaissait son visage, il aurait déjà fini grillé sur une ligne à haute-tension depuis au moins 2 semaines.

Mais bon, Okuyasu aurait préféré le faire parler à coup de waterboarding, quand même.

Crunchyroll_20190421214235

Puisses-tu un jour connaitre le chill, Okuyasu

Finalement, la seule chose plus ou moins utile à l’enquête qu’aura dites Bondage-kun sera ceci : Les dresseurs de Pokémon sont destinés à se rencontrer, et ils finiront bien par croiser le type qu’il cherche, surtout dans cette petite ville, et surtout aussi parce qu’il compte bien les buter lui-même.

Crunchyroll_20190421214310

Il faudra donc s’en remettre au pif™

J’ai bien envie de lui dire que l’hypothèse est probablement sortie de son cul, mais bon, loin de moi l’idée de remettre en question la logique Jojo.

Un peu plus loin sur leur chemin, ils aperçoivent Koichi, OKLM en train de siroter un Coca Zéro® en terrasse. Une action que Josuke décide de juger direct parce que non seulement il est 8 h du matin (enfin je crois), mais en plus tout le monde sait que le Coca Vanille® est supérieur. Okuyasu, quant à lui, n’a que faire de ce genre de considérations et décide plutôt d’aller lui dire bonjour.

Il n’aura malheureusement pas le temps de l’apostropher comme il se doit car une ~fille~ rejoint Koichi.

Crunchyroll_20190425152111

PLAIT-IL ?

Et c’est sur notre duo, complètement sur le cul à l’idée que Koichi puisse pécho, que le générique démarre…

… Avec une version que je qualifierai de « techno-parade » de Crazy Noisy Bizarre Town, certes, mais pour une fois qu’on me le sort pas après un truc complètement glauque, je vais pas me plaindre.

Crunchyroll_20190425152250

« EDM arrange ver. »… Au point où j’en suis, tout est bon à prendre.

Après ces choix musicaux pour le moins incongrus, nous rejoignons cette fois-ci Koichi pendant son rencard, ignorant complètement qu’il se fait « subtilement » espionner par ses potes, qui font 1m95 chacun et essaient malgré tout de se planquer derrière un platane.

 

Okuyasu reconnait la fille comme étant Yukako Yamagishi, une élève de sa classe, et il ne peut tout simplement pas résister à l’envie de s’approcher pour savoir qu’est-ce que c’est que ce bordel.

À priori, Koichi n’arrive pas non plus à croire qu’une fille l’ait invité à sortir car sa première hypothèse est qu’elle veut copier ses devoirs.

La deuxième est qu’elle veut lui emprunter de la thune.

Crunchyroll_20190425160252

La dernière fois que j’ai vu quelqu’un d’aussi con c’était dans un Shojo, Koichi…

Autant vous dire qu’il est relativement incrédule quand elle lui dit que ce n’est absolument pas pour lui extorquer quoique ce soit qu’elle lui paie un Coca® à 8 h du mat’.

Sa troisième hypothèse est donc qu’elle veut lui fourguer un animal.

Face à tant de connerie de la part d’un si petit être, Yukako décide d’être directe.

Crunchyroll_20190425162738

ELLE L’A FAIT !

Tout le monde est à nouveau shook™, Okuyasu hurle, Kéké le bâillonne pour pas qu’ils se fassent cramer, Yukako ne remarque absolument pas les deux glandus en PLS à 3 mètres d’elle et Koichi est juste…

Égal à lui-même.

Crunchyroll_20190425162920

« Nani the fuck is going on ? »

Pendant que Koichi nous fait une mini crise existentielle de 20 secondes (avant de sauter de joie intérieurement), Yukako continue d’expliquer à qui l’écoute le pourquoi du comment de ses sentiments.

Le tout devant un Okuyasu en larmes dans les bras de Kéké (car il faut toujours profiter des biceps de Kéké) tant le sel est intense.

Crunchyroll_20190425165124

La tristitude d’un homme

La joie de Koichi retombe cependant bien vite et il commence à croire qu’elle a juste dit ça pour se foutre de sa gueule, mais tout ceci est bien réel et Yukako décide que pour se faire comprendre, il est important de se lancer dans tirade de 5 minutes sur la fermeté du visage de Koichi.

Ce que Josuke approuve.

Ce qu’Okuyasu approuve moins.

Crunchyroll_20190425170036

Le sel d’un homme.

La conversation continue, entrecoupée de crises de confiance en soi de la part de Yukako, qui est persuadée que Koichi la déteste pour on ne sait qu’elle raison, et de bafouillage du côté de Koichi, qui sait pas encore bien comment réagir quand une fille à qui il n’a jamais adressé la parole lui dit qu’elle l’aime lui, son visage et potentiellement l’argent qu’il aura plus tard.

Et là, c’est le drame.

Crunchyroll_20190425173001

Madame, Koichi est déjà assez traumatisé pour le reste de son existence, il faut cesser.

Yukako craque complètement son slip l’espace de 30 secondes, puis se met à pleurer, avant de se barrer en courant sous le regard effaré de 45 % de la commune de Morioh.

Toute cette histoire en dessale même Okuyasu, qui commence à se barrer avec Kéké en faisant mine de n’avoir rien vu.

 

Koichi est dans son état de choc habituel, mais quand même pas assez pour gâcher un Coca®, sauf que quand il décide d’en boire une gorgée, une surprise l’attend.

Crunchyroll_20190425173427

Ah, ça c’est le problème des cheveux longs, ça !

Toute cette histoire de cheveux alerte évidemment Josuke (et par extension Okuyasu) qui pense directement que tout ça est sans doute l’œuvre d’un dresseur de Pokémon. Mais c’est pas ça qui les fera poursuivre Yukako, faut pas déconner, on va pas transpirer pour du Coca® aux cheveux.

Le lendemain, Koichi est tranquille en train de finir sa corvée de nettoyage quand il se fait aborder par Yukako, qui aime bien se glisser discrètement derrière les gens pour leur mettre la main sur l’épaule.

Crunchyroll_20190425181256.png

Ça aurait été moi, mon fantôme lui aurait fait bouffer le manche de la serpillière. 

Cette dernière n’est cependant pas seulement venue pour nous faire une reproduction de The Shining dans l’immédiat, mais bien pour lui demander d’oublier son léger accès de colère de la veille et de bien vouloir être son ami.

Ce que Koichi accepte sans hésiter car c’est un bon gars™ qui va se coucher tôt et n’a aucun instinct d’auto préservation, ce qui lui vaut un magnifique pull tricoté par Yukako la nuit dernière.

Parce que c’est pas du tout angoissant de tricoter un pull à un type à qui tu as parlé deux fois en une seule nuit.

Crunchyroll_20190425182502

Nous avons affaire à du gros gros swag

Emportée par l’insomnie, elle lui a également confectionné un porte-bonheur ainsi que de magnifiques paniers-repas pour qu’ils puissent manger ensemble comme les super BFF qu’ils sont depuis 2 minutes 30.

Ce qui ne diminue vraiment pas le niveau de flippant de la situation.

Surtout quand elle essaie de nourrir Koichi elle-même, ce qui le rend particulièrement jouasse.

Crunchyroll_20190425203807

Donc il A du bon sens parfois.

Il est heureusement sauvé par le parfait timing d’une de ses camarades de classe, venue pour lui dire d’arrêter de se toucher la nouille et de se dépêcher de sortir les poubelles à la place.

Yukako n’est pas contente de ce dénouement.

Crunchyroll_20190425233100

C’est moche de se faire cockblock par des poubelles.

Elle fait donc ce que toute personne civilisée ferait à sa place : poser devant un contre-jour pendant 5 minutes avant d’aller voir la fille qui les a interrompus pour lui péter les rotules dire d’arrêter de tourner autour de Koichi.

Et la menacer de représailles physiques, aussi, sinon où est le fun ?

L’autre fille s’énerve et déclare que franchement, Koichi ce n’est pas non plus le bg du lycée, faut pas déconner, et que quand bien même se serait pas ses affaires, ce qui est juste, mais qui n’est pas forcément la meilleure chose à dire à une fille qui a de légers problèmes de possessivité et un Pokémon.

Yukako ne se targue même pas de répondre aux quolibets de sa camarade et à la place lui lance une attaque à base… d’implants capillaires.

Des implants capillaires qui font prendre feu à la fille.

Crunchyroll_20190425220145

Et donc Keicho a trouvé bon de filer des Pokémon à des ados émotifs…

Ah, et ils l’aveuglent et la bâillonnent quand elle essaie de chercher de l’eau ou d’appeler à l’aide aussi, parce que le fun ne s’arrête jamais et que tous les ADOS DE CETTE VILLE SONT PRÊTS À COMMETTRE DES HOMICIDES À TOUT MOMENT.

C’est heureusement là qu’interviennent le meilleur duo d’enquêteur de la galaxie, j’ai nommé Sammy et Scooby Okuyasu et Josuke, qui ont compris le pourquoi du comment hors caméra.

Un sauvetage qui coûtera malheureusement ses cheveux à la fille.

Crunchyroll_20190425220706

Okuyasu, tu le sait pourtant que les cheveux c’est sacré !

Un peu plus tard dans la journée, près de la piscine, Koichi se morfond sur ses notes d’anglais, sur Yukako, et d’une manière générale sur la totalité de son existence auprès de ses deux potes. Évidemment, il se sent responsable des événements, comme si c’était de sa faute qu’une fille légèrement obsessionnelle en avait après son cul, et décide qu’il est temps de détruire tous les rêves et tous les espoirs de Yukako en lui disant qu’il n’est pas intéressé.

 

Une idée rejetée par Kéké, actuellement en possession des 3 neurones du groupe, qui déclare que ça ne ferait qu’empirer la situation, qu’il vaudrait mieux essayer de ne pas s’attirer ses foudres et que la seule alternative serait qu’elle ne soit plus amoureuse de lui.

Koichi a donc pour mission de passer pour un GROS CRADE.

Mais ce pauvre garçon étant bien trop propret, il a besoin des avisés conseils de Kéké et Okuyasu en matière de dégueulasserie pour vraiment passer pour un malpropre.

Crunchyroll_20190425225604

Y a pas à dire, leurs trois neurones collectifs tournent à plein régime, aujourd’hui !

En tout cas, Okuyasu et Kéké sont de vrais bros et sont prêts à tout pour aider Koichi dans sa situation difficile, surtout si ça implique de le faire passer pour un naze.

Une sacrée amélioration par rapport à la première rencontre du groupe.

À la fin des cours, nous retrouvons Yukako sortant du lycée tandis que Kéké et Okuyasu lancent la première phase de leur plan : trashtalker Koichi très fort pour que Yukako commence à douter de lui.

Ce qui ne semble pas franchement marcher quand le soir même non seulement elle se pointe dans les rêves de Koichi mais aussi à sa fenêtre.

Crunchyroll_20190425230216

Koichi connaîtra-t-il un jour le répit ? La question reste entière.

Et c’est ainsi que ce pauvre Koichi se fait enlever par une psychopathe bien décidée à le réhabiliter.

Le lendemain matin, Yukako apporte le petit dèj à Koichi comme si de rien n’était.

Profitant du calme relatif de la situation (c’est-à-dire n’étant pas à 2 doigts de la mort pour la quatorzième fois), il en profite pour poser quelques questions à Yukako, telles que « c’est quoi ce merdier avec tes cheveux ». Cette dernière nous explique donc qu’en février, elle a reçu une flèche dans la poitrine et qu’elle s’est réveillée capable de faire ce genre de truc.

Elle ne semble cependant pas consciente du fait que ce soit un Pokémon et que Koichi possède en possède lui aussi un et il décide donc de rentrer dans son jeu.

Seulement au moment où il était sur le point de manger, Yukako commence à l’engueuler pour ses notes d’anglais et à lui imposer des révisions pendant les repas.

yikes

Mais du coup, tu veux être sa meuf ou sa mère ?

Sauf que sa conception des révisions consiste en un QCM qui te fait bouffer des trucs chelous en cas de mauvaise réponse.

Je crois que c’est pas que son cul qui est dans les ronces, à ce stade.

La première question se passe bien, mais ce n’est pas le cas de la deuxième, où Koichi, forcé à bouffer des asperges roulées au dico d’anglais, craque et tente de s’évader. Une tentative qui s’avérera vaine lorsque ses cheveux décident de l’attirer au plafond.

Parce que oui, elle lui a fait des implants capillaires pendant qu’il était inconscient.

Koichi est donc séquestré dans la résidence secondaire d’un type, à la merci d’une psychopathe qui veut le rendre beau grand et fort et qui compte énormément sur le pouvoir de l’amour™ pour faire le reste du boulot. 

Crunchyroll_20190425232131

#LaissezKoichiTranquille1999

Donnez des vacances à cet enfant, s’il vous plait.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s