Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 14 : La vie d’artiste

Dans le dernier épisode de « Ces emmerdeurs de Joestar », Pépé Joestar et Kéké ont dû travailler en équipe pour s’occuper d’un bébé invisible perdu à côté d’une départementale.

Et il n’y a rien de tel pour resserrer les liens familiaux que de dépenser toute les économies de son fils en matos pour bébé, manquer de tuer la gamine en voulant empêcher sa poussette de prendre feu et enfin se tailler les veines dans un ruisseau pour pouvoir la retrouver avec qu’elle ne se noie, ça c’est sûr !

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 13 : L’histoire de la vie

Précédemment, dans « Ces emmerdeurs de Joestar », après une partie de tape-taupe un combat acharné entre Kéké et le claviériste des Beehive, Pépé Joestar est finalement arrivé sain et sauf à Morioh pour rencontrer son tsundere de fils, dans une scène qui m’a fait ressentir ce que les jeunes appellent des Émotions™.

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 12 : Wack-a-mole – « Prepare to die » Edition

Dans l’épisode précédent, nous avons retrouvé la trame principale, qui se cachait visiblement dans le réseau électrique, on nous a officiellement annoncé que Joseph Joestar débarquait, le Scooby Gang a eu une petite altercation avec un poulet dans un champ et Okuyasu a failli mourir.

Globalement un jeudi normal à Morio.

Cette semaine, nous retrouvons nos amis au port, à surveiller l’horizon en attendant pépé Joestar.

Jotaro, se servant de son Pokémon comme d’une longue vue (parce qu’il peut aussi faire ça) estime que le bateau devrait arriver d’ici 20 minutes, il est donc important d’atteindre pépé Joestar avant RHCP, qui, je le rappelle, cours toujours et cherche probablement un moyen d’infiltrer le bateau.

Crunchyroll_20190830104455_1

« Que voient tes yeux d’elfe, Star Platinum »

Pendant que Jotaro met la pression à Koichi en enchainant les mauvaises nouvelles, Kéké et Okuyasu fouillent un bateau à proximité pour s’assurer que l’ennemi ne s’est pas planqué dans un recoin sombre, et se préparent à partir rejoindre le navire.

Mais Jotaro décide à la dernière minute que c’est lui qui ira avec Okuyasu chercher « le vieux », tandis que Kéké restera au port avec Koichi assurer leurs arrières, car déjà il a pas envie de se faire chier à combattre aujourd’hui, mais surtout car il sent dans ses berlingots que le dresseur de RHCP est quelque part à attendre le bon moment pour agir.

Notamment en cherchant un moyen de projeter son Pokémon dans une batterie pour arriver avant eux, peut-être avec quelque chose de radiocommandé.

Crunchyroll_20190830105600

Et donc t’as appris tout ça en regardant Colombo ?

Koichi, qui est un nerd, déduit qu’il peut très bien faire ça avec un avion télécommandé, surtout étant donné que certains modèles peuvent aller plus vite que le bateau, sans compter le fait qu’il aurait pas besoin de la télécommande vu que RHCP serait dedans à contrôler le bousin.

Après avoir bien foutu la pression à Kéké en lui confiant l’importante mission de surveiller leurs arrières et de s’occuper du mec qui les emmerde dès qu’il voit un truc suspect, Jotaro et Okuyasu sont partis, sous les encouragements de Koichi, qui n’a pas oublié d’être un vrai bro.

Pendant ce temps, dans le bateau, un membre de l’équipage informe Pépé Joestar de leur arrivée imminente, tandis que ce dernier cherche sa canne.

Qui est juste devant lui.

Ce qui nous donne l’occasion d’enfin le voir !

Crunchyroll_20190830110901

Je vais être honnête, ma première réaction a été « AAW ! HE IS SO OLD AND CUTE »

Pendant que Joseph est occupé à être vieux, Kéké nous fait une légère crise existentielle sur le quai, mais ça va, c’est pas très grave, car il est en présence de Koichi, un expert en la matière.

Heureusement pour son cul, il se reprend pile au moment où RHCP a décidé de pointer le bout de son bec pour en finir, accompagné de son dresseur.

Crunchyroll_20190830111359

Avec des gueules pareille, je sais vraiment pas comment ils font pour pas griller les autres dresseurs de Pokémon

Après 5 bonnes grosses minutes d’hilarité de ma part, le manieur, qui ressemble un petit peu trop à Tristan des Beehive (#référencedevieux), les informe joyeusement que grâce à sa magnifique maquette d’avion, il pourra atteindre le bateau en 5 minutes, alors que les autres dans leur hors-bord l’atteindront en 8 ou 10, ce qui lui laisse 3 minutes pour leur faire manger leur mort et atteindre Pépé Joestar avant tout le monde pour commettre le meurtre™.

Et nous apprenons enfin l’identité de Tristan, car il faut toujours se présenter à la personne que tu vas buter.

Il serait cependant présomptueux de penser que je vais l’appeler autre chose que Tristan.

Crunchyroll_20190830111903

Ah, oui, clairement la morphologie d’un adolescent Japonais. 

Mais avant de tuer des gens, Tristan a visiblement le temps de nous parler un peu de son objectif de vie (parce que why the fuck not), qui est de devenir le nouveau Jimi Hendrix, et se fend même d’un petit solo de guitare (sans ampli), le tout sous le regard surpris mais néanmoins peu impressionné de Kéké et Koichi.

Parce que c’est complètement normal pour un type de te dire qu’il vient te buter toi et ta famille, pour ensuite parler de sa gratte comme si c’était sa meuf, le tout sans transition et dans le plus grand des calmes.

C’est pas pour dire qu’il est en train de gaspiller ses 3 minutes de combat connement, mais j’en connais un qui va bouffer du gravier.

Toute cette histoire déclenche la panique™ chez Koichi, qui déclare que si Tristan décide de se montrer, c’est qu’il est 100 % sûr de les tuer.

Ce qui n’a cependant pas l’air de perturber plus que ça Kéké, ce dernier restant complètement impassible face à l’assurance de son adversaire, tout de même persuadé de pouvoir vaincre Crazy Diamond avec son petit doigt.

Mais alors que RHCP décide de passer à l’attaque et de mettre son plan à exécution…

Kéké décide que non.

Crunchyroll_20190830113216

C’est légal de faire ça ? Genre c’est autorisé dans le code du combat de shonen ?

Évidemment, en bon ado de 16 ans qu’il est, Kéké a pris la vantardise de son adversaire comme un challenge et décrète que si son ennemi ne compte le battre qu’avec son petit doigt, lui aussi a besoin d’un handicap.

Parce que mourir oui, mais avec style.

Crunchyroll_20190830121711

Tu affrontes le fils de Joseph « ta prochaine réplique sera… » Joestar, tu t’attendais à quoi ?

Tristan se sent visiblement un peu agressé par les propos de Kéké, s’énerve, et lui balance son médiator à la gueule.

Ce qui représente quand même une arme assez peu efficace, même si on est dans Jojo et que TOUT peut potentiellement te tuer.

Kéké profite de son courroux pour s’approcher et lui coller une bonne grosse droite dans la main, avant de le troller sévère, en mode « ben alors, tu devais utiliser que ton petit doigt, non ? Kesstuvafer maintenant ? »

Crunchyroll_20190830121759

L’irrespect est total.

La réponse est visiblement « péter un léger câble sous le coup de la douleur, puis réparer mon doigt par la force de ma volonté seule et faire un petit solo de guitare de derrière les fagots »

Ce qui est complètement normal.

Crunchyroll_20190830134205

Mesdames et messieurs, la normalité™

Des menaces sont proférées à l’encontre de la vie de cette brave Tomoko, ce qui oblige Kéké à retourner à l’attaque pour défendre son honneur, mais cela échoue lamentablement.

Koichi, qui en branle pas une depuis tout à l’heure, nous explique alors que l’attaque a foiré car RHCP a fait pivoter Kéké à grande vitesse en se déplaçant par les bouches d’aération.

Deux secondes plus tard, Kéké se fait laminer la face.

Sans titre

Merci pour la confiance, Koichi.

À partir de cet instant, c’est pas pour dire que le combat se transforme à tape-taupe, mais le combat se transforme en tape taupe.

RHCP fait son malin, Koichi panique en essayant d’aider Kéké, Kéké fatigue sévère à force d’essayer de frapper dans tous les sens et se prendre des taquets dans la gueule, Tristan regarde sa montre parce que bon, c’est pas le tout, mais le temps passe.

Bref, c’est globalement la merde.

Enfin, c’est ce qu’on pourrait croire, car pendant qu’il se faisait tabasser, Kéké mettait en réalité au point une Jojo Strat’™ qui consistait à transformer l’asphalte en goudron pour bloquer les bouches d’aération.

Crunchyroll_20190830135756

Yup, cet enfant est bien un Joestar

Tout ce pétrole ralentit grandement RHCP et c’est ainsi que Koichi peut enfin faire son boulot de supporter correctement, permettant ainsi à Kéké de faire bouffer une bonne tartine de phalanges au poulet.

Crunchyroll_20190830140022

[GURETO DAZE INTENSIFIES]

Pendant que Kéké défonce du Pokémon façon piñata, nous avons droit à 30 secondes d’Okuyasu et Jotaro, histoire qu’on se rappelle de leur existence, se déplaçant à pleine vitesse dans leur petit hors-bord pour rejoindre pépé Joestar, pendant que sur les docks on observe une ambiance que je qualifierai de « technoparade ».

Parce que le combat n’est pas encore terminé, faut pas déconner.

Tristan décide d’entrer en phase deux de son combat de boss et de concentrer l’électricité de la ville dans son Pokémon, comme s’il le faisait toutes les semaines.

Et après tout, on s’en fout si ça draine l’électricité de la région, ces ados de 16 ans doivent PAYER !

C’est ainsi que, enfin plus rapide que Kéké, il lui colle une bonne grosse patate dans le nez et l’envoie voler dans un camion à quelques mètres, le tout aux doux sons des hurlements de panique de Koichi.

Qui n’a toujours pas sorti son Pokémon pour filer un coup de main, je tiens à le souligner.

Mais visiblement on aura peut-être pas besoin de Koichi, puisque Kéké a l’air de gagner en intelligence à mesure qu’il se prend des mandales et décide tout simplement de balancer un pneu à déchiqueter à l’ennemi, avant de reconstituer le machin et ainsi piéger RHCP dedans.

Parce que le caoutchouc est un isolant

Crunchyroll_20190830145008

Comme quoi, ça sert, la SVT

Cette stratégie semble vaine lorsque RHCP défonce tout simplement le pneu avec son poing pour en sortir, ce qui l’amène à croire qu’il a gagné, parce que quand ton adversaire a recours à un pneu, c’est vraiment qu’il a pas mieux.

Sauf qu’il y a une chose à laquelle il n’avait pas pensé : en perçant le truc, l’air dans le pneu est projeté à l’extérieur, l’envoyant ainsi valser dans la flotte, où il se retrouve à agoniser, pendant que Koichi respire enfin et Kéké lui fait la morale sur les effets néfastes d’être un connard.

Ils prennent peut-être un peu trop bien le fait d’avoir commis un homicide.

Enfin, « homicide », c’est vite dit.

Crunchyroll_20190830150202

Tant qu’il s’est pas évaporé sous mes yeux, je refuse de croire à sa mort.

Jotaro et Okuyasu, de leur côté, sont arrivés sur le bateau, Koichi utilise enfin son Pokémon a des fins utiles et avertit Jotaro de RHCP n’est plus, tandis qu’Okuyasu fait connaissance avec son futur beau-père pépé Joestar.

Qui est vieux et un peu sourd.

Et un peu gâteux aussi.

Crunchyroll_20190830150352

Un peu de respect pour l’homme qui s’est tapé Caesar Zeppelli, s’il te plait !

Pépé Joestar commence à poser des questions sur Kéké à Okuyasu, car il s’inquiète de l’opinion que son fils a de lui, ce qui est légitime, alors qu’un « membre d’équipage » entre dans la cabine pour « s’occuper des bagages ».

Crunchyroll_20190830152022

Surprise, bitch ! 

Le bateau commence à accoster, sous le regard blasé de Kéké, qui ne sait pas trop comment appréhender la future rencontre avec son paternel, et décide donc de déballer ses états d’âme.

États d’âme dont Koichi aurait eu volontiers quelque chose à foutre, s’il ne venait pas de remarquer que le supposé cadavre de Tristan des Beehive avait disparu.

Il avertit tout de suite Jotaro, qui avertit un membre d’équipage, qui avertit Okuyasu, tout en remarquant par la même occasion que le type dans la cabine avec monsieur Joestar n’est pas l’un des leurs.

Sauf que Tristan profite qu’Okuyasu soit con comme une huitre pour lui faire croire que c’est l’autre gars le méchant.

C’est moche.

Crunchyroll_20190830152643

[En plus ça se voit qu’il a pas des cheveux de figurant !]

Okuyasu et ses deux neurones sont de nouveau confrontés à un dilemme, tandis que RHCP sort de la lampe sur le mur pour attaquer un pépé Joestar complètement ignorant de la situation.

Le stress est bien présent.

Mais Okuyasu est pris de fulgurance et fait le bon choix

Crunchyroll_20190830152858

Je suis fière de toi, petit !

Enfin, « choix » c’est vite dit.

Crunchyroll_20190830152954_1

« Dans le doute, tuer tout le monde » comme on dit

Tout est bien qui finit avec des dents en moins, et pépé Joestar peut enfin descendre du bateau pour voir son tsundere de fils.

Une tsundere qui empêche quand même son vieux père de se ramasser la gueule, sa canne tragique victime collatérale de la tentative de meurtre d’un poulet sur sa personne.

Ce qui nous donne une émouvante scène de retrouvailles.

Et l’un des rares sourires de Jotaro, aussi.

3

#BlessedPicture

Josuke propose de tenir la main de pépé Joestar pour l’aider à marcher, plutôt que de réparer la canne et ils s’en vont tous les deux, laissant le reste du Scooby Gang porter les bagages.

Me laissant en PLS par la même occasion.

big tsun

BONJOUR JE SUIS LE DÉCÈS !

Et visiblement, je suis pas la seule.

Crunchyroll_20190830153420_1

Le club des gens émus par l’amour filial, membres : Koichi et moi.

Tristan est capturé, l’arc et la flèche potentiellement retrouvée et Jotaro est content, car il pense que tout ça est enfin fini et qu’il va pouvoir rentrer chez lui, maintenant que la ville est en sécurité.

 

Sauf qu’on est à l’épisode 12/39, mon jojo, donc c’est pas demain la veille que tu retrouveras tes potes les dauphins.

Crunchyroll_20190830154101

Y a juste le type qui se lave l’anus avec des mains d’autres personnes qui rode encore, mais oui, tout va bien ! 

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 11 : combat de coqs

Dans l’épisode précédent, c’est-à-dire il y a presque deux mois, Okuyasu prenait le meilleur repas de sa vie grâce à la magie combinée des Pokémons et de l’authentique cuisine italienne™, tandis que Kéké fut condamné à décaper la cuisine pour avoir commis l’affront d’y entrer et d’avoir tripatouillé des trucs sans s’être lavé les mains (et avec l’objectif de péter sa gueule à Tonio accessoirement).

Pendant ce temps, à l’autre bout de Morioh, Jotaro apprenait l’arrivée de Joseph Joestar.

Reprendrions-nous enfin le cours de l’histoire ?

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 10 : Two boys, one plate of pasta

Dans l’épisode précédent, Koichi, après environ 13 heures de supplications, une perte du contrôle de sa vessie et une évolution de Pokémon, a réussi à se défaire des griffes de Yukako, le tout sans trop de dégâts physiques ou psychologiques.

En tout cas pas plus que la fois où il s’est pris une flèche dans la gorge, donc je suppose que ça va.

Yukako, quant à elle, est ressortie de cette histoire avec un peu moins de cheveux et encore plus amoureuse de Koichi, ce qui n’est pas forcément rassurant.

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 9 : l’amour™ au pays des Pokémons

Précédemment, dans Ces emmerdeurs de Joestar, Koichi, qui passe décidément la pire année de seconde de sa vie, s’est fait enlever par une psychopathe dont les sentiments pour Koichi n’ont d’égal que ses prouesses capillaires.

Et par « prouesse capillaire » je veux bien évidemment dire qu’elle a essayé de foutre le feu à une fille avec ses cheveux la veille.

Les adolescents.

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 8 : Rien que pour vos cheveux

Dans l’épisode précédent, Kéké et Koichi ont affronté un fétichiste de mutilation oculaire qui avait une furieuse envie de tuer Jotaro.

Mais il a fini par se faire tabasser par deux motards un peu vénère, alors je suppose qu’il doit être calmé maintenant.

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 7 : L’attaque du stylo tueur

Dans l’épisode précédent, on a complètement ignoré le meurtre d’un type pour suivre la journée pourrie de Koichi causée par un type qui voulait lui extorquer de la thune à lui et à toute sa famille.

Heureusement pour lui, son Pokémon a éclot à un moment opportun et a permis de résoudre le problème grâce au pouvoir des onomatopées.

C’est beau, les shonens.

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 6 : Chipeur, arrête de chiper !

Dans l’épisode précédent, Kéké et Koichi ont fait connaissance avec Okumura senior, victime de « légers » problèmes cutanés, nous avons appris le vrai nom du professeur Chen environ 2 minutes avant que celui-ci ne se fasse aspirer dans la prise de courant par un poulet et Okuyasu s’est autoproclamé nouveau meilleur ami de Kéké.

Ah, et le poulet a volé la flèche magique et menacé Jotaro, aussi.

Tout va bien.

Lire la suite

Ces emmerdeurs de Joestar – Épisode 5 : Cadavres dans le placard et monstre dans le grenier

Dans l’épisode précédent, Kéké est devenu plus ou moins ami avec Okuyasu, Koichi a été sauvé de ses 20 minutes d’hémorragie et en est ressorti avec un œuf, le professeur Chen avait une armée de jouet et Kéké a fait exploser la maison.

Que d’aventures !

Aujourd’hui, nous retrouvons notre bande de délinquants juste après l’explosion : Koichi est shook™, Josuke va bizarrement bien pour un type qui vient de se faire démonter comme un meuble IKEA y a pas 5 minutes, et le professeur Chen est… vraisemblablement mort.

Je dis bien « vraisemblablement » parce que si Golden Wind m’a appris quelque chose, c’est qu’« avoir l’air mort », c’est pas forcément « être mort », et qu’il faut toujours se méfier.

Crunchyroll_20190226142641

En tout cas il a pas l’air très vivant

Mais je digresse.

Kéké décide que c’est pas tout ça mais que ce serait cool de se barrer, sauf que Koichi, qui se souvient des éléments scénaristiques des épisodes précédents, déclare que le matos à Pokémon™ est certainement planqué dans la maison et que ce serait éventuellement une bonne idée de le chercher.

Après tout, c’est pas comme si les Nijimura avaient mentionné la présence de leur père dans les parages et que Kéké était déjà moitié en vrac.

Crunchyroll_20190226144518

« Mec, je sais bien que YOLO, mais là quand même, t’es déjà mort une fois »

Mais Koichi n’en a rien à foutre et utilise l’argument du « mais d’autres personnes peuvent mourir ».

Ce qui est légitime.

Complètement inconscient, mais légitime.

Koichi se dirige donc vers les escaliers flippants menant à l’étage, en déclarant que de toute façon, s’il était là, leur père aurait probablement été alerté L’EXPLOSION DE SA BARAQUE, sous le regard relativement surpris de Josuke, qui se demande si son pote est déterminé ou juste con.

Crunchyroll_20190226150601

Dit le type qui s’est interposé dans une prise d’otage, a combattu un serial killer et a suivi le mec qui venait de buter Koichi dans sa maison

En tout cas, cet acte de bravoure de la part de Koichi ne manque pas de plaire à Josuke, qui décide de l’accompagner dans sa recherche.

Et si on en croit les bruits chelous venant de la pièce à l’étage, ils ne vont pas être invités à une partie de belote avec Nijimura senior.

En haut de l’escalier, nos deux protagonistes repèrent l’arc et la flèche tranquillement accrochés au mur et entendent ENFIN les espèces de grognements dans la pièce.

Crunchyroll_20190226150504

On fait moins son malin, d’un coup !

Koichi commence un peu à regretter ses choix de vie, sauf qu’il n’est plus temps de reculer pour Kéké et ce dernier décide que la marche à suivre serait que Koichi tape dans la porte pour effrayer le machin enchaîné dans la pièce, pendant que lui irait choper le matos à Pokémon™ sur le mur.

Sauf que ça se passe pas tout à fait comme prévu.

Crunchyroll_20190226150949

[Insérer Denis Brognart ici]

La chose essaie de l’entraîner dans la pièce, mais heureusement pour lui, Kéké a un minimum de réflexe et rattrape Koichi à temps, avant de coller un gros gnon dans le bras de « l’agresseur » avec son Pokémon, lui arrachant la main au passage.

Mais bon, la main du… machin ? Repousse, donc ça va.

Enfin vu sa tronche, « ça va » semble être un terme relatif.

Koichi et Kéké sont donc à nouveau légèrement traumatisés et tentent de se remettre du choc comme ils peuvent pendant que le monstre bouffe sa propre main, quand TOUT À COUP…

Crunchyroll_20190226152224

« SURPRISE BITCH ! I BET YOU THOUGHT YOU’D SEEN THE LAST OF ME »

Qu’est ce que je disais.

Dans un ~incroyable~ retournement de situation, le professeur Chen a survécu aux missiles qu’il s’est pris dans la face, et commence à nous raconter que cette chose est leur père et que c’est pour lui qu’il cherche des dresseurs de Pokémon.

Josuke, tout plein de compassion qu’il est, demande si c’est une maladie, mais non, Chen explique qu’il va parfaitement bien, enfin mise à part sa propension à boulotter tout et n’importe quoi et ne reconnait pas son fils, bien sûr.

Crunchyroll_20190226155432

Et donc tu pouvais pas le dire à Josuke, un détenteur de stand, pour QUELLE RAISON ?

En effet, ce pauvre gars est tout simplement incapable de mourir, peu importe ce qu’on lui fait, et vivrait potentiellement éternellement si personne n’est en mesure de lui offrir une mort convenable.

Et quelle en est la raison ?

Crunchyroll_20190226160406

C’est dingue ça, même mort il continue de faire chier

Puisque Josuke connait le nom de Dio, le professeur Chen décide qu’il peut lui faire confiance et part dans un flashback sur l’histoire tragique de sa vie.

Pour faire court, il y a onze ans, Nijimura senior, frappé de ce que les gens appellent la poisse™, devint endetté et colérique et finit par vendre son âme à Dio, qui voyait en lui un futur dresseur, pour de la thune.

Parce que c’est toujours une bonne idée de vendre son âme à un type.

Sauf que manque de bol pour lui, Dio lui avait aussi implanté, en plus du Pokémon, une de ses cellules pour s’assurer qu’il lui resterait fidèle, ce qui eut pour effet de transformer monsieur Nijimura en hachis parmentier moisi à la mort de Dio.

 

Crunchyroll_20190226163527

C’est dingue, même au niveau cellulaire y a rien à en tirer

Pour conclure le flashback, à cause de cette histoire, le professeur Chen a passé le plus clair de son enfance à étudier les Pokémon, les flèches magiques, Jotaro et tout le bordel, jusqu’à récupérer lui-même l’arc par on ne sait quel coup de bol.

Et du coup, après avoir fait tout ça, il a décrété que la seule solution était de tuer son père.

LA JOIE.

Après que le professeur Chen ait littéralement raconté l’histoire de sa vie, argumenté sur ses raisons de le buter (à savoir « c’est plus mon daron ! Et il est obsédé par ce coffre ! ») et tabassé un peu son père pour avoir fait du bordel, Josuke se rend compte que monsieur Nijimura n’est pas « juste » à gratter dans le coffre mais tripatouille des morceaux de papier.

Ce que visiblement, aucun de ses fils n’a remarqué en 10 ans.

Une attaque de Crazy Diamond (j’ai dit que c’était le Pokémon de Kéké ? Je sais plus) plus tard, nous découvrons qu’il essayait de reconstituer pendant toutes ces années était une vieille photo de famille, prouvant qu’il se souvient de ses fils.

Crunchyroll_20190226164251

Et là tu te sens con, un peu.

Une révélation qui bouleverse évidemment tout le monde, même ce brave Okuyasu, qui écoutait en scred dans le couloir, probablement attiré par L’EXPLOSION D’UNE PARTIE DE SA MAISON.

Crunchyroll_20190226165035

La même, petit, la même

Ému par l’histoire de ces deux types qui cherchaient à lui faire bouffer son slip il y à moins d’une heure, Josuke leur propose éventuellement son aide si, avec ce nouveau développement, ils décident de finalement le soigner plutôt que le tuer.

En échange de l’arc et de la flèche, bien sûr, faut pas déconner.

Le professeur Chen est évidemment pas super chaud à l’idée de filer ses jouets à Josuke, mais Okuyasu intervient et tente de convaincre son frère que ce serait déjà bien si leur père pouvait ne serait-ce que retrouver son esprit et ses souvenirs.

Malheureusement, Okuyasu n’est pas maître dans l’art du blabla no jutsu.

Crunchyroll_20190226165542

C’est vrai que c’est fâcheux

Pendant la dispute, constituée de l’habituelle « je vais te buter » propre aux fratries de shonen, Josuke détecte grâce à… ses super pouvoirs de maître Pokémon, la présence de quelqu’un à la fenêtre.

Et c’est ainsi que deux secondes plus tard se font attaquer par un Pokémon de type électrique sorti de la prise de courant.

Crunchyroll_20190226165850

Il a une sale gueule ce pikachu

Profitant de l’effet de surprise procurée par l’apparition d’un POULET SORTANT D’UNE PRISE ÉLECTRIQUE, le stand tente une attaque sur Okuyasu, mais ce dernier n’a pas le temps de réagir et se prend un pain de la part de son frère, qui finit donc par se faire déglinguer.

Crunchyroll_20190226170055

OH MON DIEU JE CONNAIS ENFIN SON NOM ! ah, et il va mourir je crois

Le stand, du nom de Red Hot Chili Peppers (et je ne déconne pas), proviendrait d’un type que Keicho aurait attaqué avec la flèche et qui serait venu pour leur chourer leur matos pour… le… Lolz ?

Eh, on va dire ça en attendant.

Un demi-monologue et une dernière insulte envers Okuyasu plus tard, Keicho se fait emporter dans le réseau électrique.

Notre très réactif Josuke se rend sur le toit par l’entremise d’une fenêtre pour poursuivre leur assaillant, mais celui-ci a disparu. Il est rapidement rejoint par Okuyasu, ce brave garçon, qui essaie d’apporter son aide mais ne sait absolument pas qui est le type possédant ce Pokémon.

Tout ce qu’ils finissent par trouver, c’est Keicho, mort, sur une ligne à haute tension.

Crunchyroll_20190226170818

C’est moche quand même

Josuke est désolé, comme pendant à peu près 75 % de l’épisode, Okuyasu est triste comment peut l’être un ado de 15 ans qui a perdu toute sa famille, et pour qui son grand frère vient de se sacrifier, et Koichi est Koichi.

Pendant ce temps, à l’hôtel, Jotaro reçoit un coup de fil étrange.

Crunchyroll_20190226171340

« J’ai tué environ 30 personnes à l’âge de 17 ans, c’est pas ça qui va me faire peur »

Il va rapidement déchanter car son interlocuteur déclare avoir récupéré l’arc et la flèche et compte bien le buter dans un futur proche, mais préfère d’abord commencer par des menaces téléphoniques, parce qu’il sait de quoi Jotaro est capable, et mourir est moyennement son kiffe pour l’instant.

Le type en profite aussi pour menacer un peu Josuke, ignorant les questions de Jotaro, puis entame un monologue sur tout le fun qu’il va avoir maintenant qu’il a de quoi tuer ou donner des Pokémon aux gens au pif.

Seulement Jotaro a un doctorat et n’est donc pas con (en théorie), et quand le type dérape et mentionne des examens, il le grille direct. Ce qui ne plait pas trop au gars, qui décide lui aussi de griller un truc : le téléphone, avant que Jotaro ne puisse conduire un interrogatoire concluant.

Mais si y’en a un qui n’est jamais choqué, c’est Jotaro.

Crunchyroll_20190226172201

Welp™

Quelques jours plus tard, après l’enterrement du professeur Chen, Okuyasu décide de s’installer à Morio pendant quelque temps et un beau matin se pointe chez Josuke afin de devenir son meilleur ami™.

Crunchyroll_20190226172333

Le plot twist, c’est qu’Okuyasu est une héroïne de shojo.

Évidemment, Kéké est moyennement chaud à l’idée qu’il vienne le chercher direct chez lui pour aller en cours, parce qu’on est ni en primaire, ni dans Sailor Moon, mais rien n’y fait, et cette brave Tomoko qui passait dans l’entrée ne se doute absolument pas que ce gamin à sa porte a essayé de buter son fils il y a quelques jours et l’invite à prendre un café en attendant que Josuke termine finisse de s’occuper de ses sourcils.

Crunchyroll_20190226172650

[Insérer rires enregistrés ici]

Tout est bien qui fini bien, un autre type est mort !