E32015 – Microsoft : Same old, same old

Oui, j’ai vraiment mis 10 jours à écrire une news sur une des premières conférences de l’E3, mais pour ma défense, j’ai pas pu la voir en live et j’ai pas été motivée pour la regarder après, pour la simple et bonne raison que je ne suis pas particulièrement intéressée par la Xbox One, ni par les jeux qu’elle propose, aussi solide la conférence soit-elle.

Et pourtant la conférence était vraiment solide, des jeux ont été montrés, des choses assez sympa annoncées.

Mais je me suis fait chier, quand même.

Attendez-vous donc encore une fois au résumé de conférence le plus subjectif de l’histoire des résumés de conférence.

Et en plus avec des logo IGN sur les images parce que c’est sur leur chaine youtube que j’ai pris mes screenshots.

Lire la suite

Parlons un peu du cas de Uta no Prince-sama et en quoi cet anime est touché par la grâce

Tout d’abord Uta no Prince-sama (Utapri pour les intimes, ou alors «  cet anime avec des mecs de toutes les couleurs qui chantent » pour les autres) Qu’est-ce que c’est ?

N’en déplaise à certains, ça ne se mange pas malheureusement (enfin…  tout ce qui est dans cette salle est comestible. Même moi je le suis, mais ça s’appelle du cannibalisme mes chers enfants et c’est désapprouvé dans la plupart des sociétés !)

Utapri est un animé qui dépeint les déboires, aventures et autres péripéties de Nanami Haruka, jeune fille en fleur souhaitant devenir compositrice pour son Idole préféré : Hayato-sama.

Notre jeune et niaise héroïne décide donc que pour réaliser son rêve elle ira étudier à la prestigieuse Académie Saotome.

Et maintenant je vous montre une jolie image pour bien vous faire comprendre l’ampleur de la chose. Attention aux yeux, mettez des lunettes de soleil, on sait jamais.

uta-no-prince-sama-maji-love-1000-01

                                                  Ça brûle, hein ?

Lire la suite

Wanted, l’histoire de James Mcavoy qui prend des bains de cire.

Il a quelque temps (à la sortie de X-men : le commencement en fait), j’ai développé une passion pour un certain James Mcavoy (vous vous souvenez peut-être, le faune dans Narnia que vous trouviez bizarrement attirant… Ouai, ben c’est lui ! ) Et d’un coup d’un seul, j’ai eu à ce moment très envie de regarder toute sa filmographie (enfin sauf Le dernier roi d’Ecosse, parce-que…. Je suis moyenne niveau scènes de torture quoi), j’ai regardé Pénélope (2 fois) j’ai regardé Jane (2 fois) j’ai même revu Narnia, alors que franchement, y avait même pas Caspian dedans !

MAIS COMBLE DU MALHEUR, je n’arrivais pas à trouver Wanted….

Je m’y suis faite, j’ai fait de la méditation pour combler la frustration, j’ai cassé des crayons histoire de pas avoir à étrangler des chatons et j’ai continué ma vie, fangirlisant d’acteur en acteur, la routine, vous en conviendrez !

C’est alors qu’il y a quelques semaines, alors que j’étais tranquillement en train de stalker des gens sur twitter et en même temps de zapper (on devient très vite multitâches quand on procrastine), le programme du soir décide de me faire retomber dans mon état second d’accro à James Mcavoy en mettant Wanted.

Et quel film, chers lecteurs, QUEL FILM ! (attention, sarcasme) Lire la suite