Haikyu!! – Volleyball et métaphores aviaires

Comme vous le savez, depuis que j’ai vu Free!, je me suis prise d’un certain intérêt pour les animés de sports, ce qui, bien évidemment, m’a incité à en bouffer une certaine quantité (il me reste 50 épisodes de Kuroko no Basket, en attendant l’arrivée de Yuri on Ice, parce que j’ai pas de vie).

Un jour où je n’avais pas grand chose à faire (et par cela entendez  «J’avais des devoirs à faire mais je procrastinais très fort »), j’ai décidé de me lancer dans cet animé que je voyais souvent passer sur Tumblr et qui m’intriguait depuis un certain temps déjà :

C’est donc comme ça que j’ai décidé de regarder Haikyu!!

Trois jours plus tard, j’avais déjà rattrapé la totalité des épisodes sortis, soit 32 à ce moment-là.

Et c’est ainsi que ma vie est partie en sucette (du moins si c’est encore possible).

Je dors Haikyu!!, je mange Haikyu!!, je VIE Haikyu!!

Haikyu!!, c’est toute la puissance d’un shōnen en termes d’action épique et d’excellents personnages, le tout concentré dans un animé de volleyball où tous les trois épisodes vous vous prendrez à hurler devant votre écran comme un véritable supporter.

C’est un comble, pour une personne comme moi, qui déteste le volley depuis ces maudits cours d’EPS au collège (vous savez très bien de quoi je veux parler).

Mais Haikyu!! est différent, Haikyu!! est beau, Haikyu!! est soyeux.

Haikyu!! m’a soigné de mon addiction à Free!

Certes, maintenant je me retrouve avec une addiction à Haikyu!!, mais on peut pas tout avoir.

Lire la suite